Holocauste: l’ambivalence des Allemands

Publié le par La Croix François d'Alançon

La fondation Bertelsmann a publié, lundi 26 janvier, une enquête sur le rapport des Allemands et des Israéliens au passé (l’Holocauste) et au présent (« L’Allemagne et Israël aujourd’hui: un passé qui unit, un présent qui sépare »).

Holocauste: l’ambivalence des Allemands

Trois points à retenir:

1. l’ambivalence des Allemands par rapport au passé nazi

37% des Allemands considèrent «tout à fait exacte» l’affirmation «Nous devrions plutôt nous occuper des problèmes actuels que des crimes contre les Juifs, qui ont été commis il y a plus de 60 ans», contre 27% des Israéliens de confession juive.

55% des Allemands se prononcent en faveur de l’affirmation selon laquelle il faudrait «enfin tirer un trait sur le passé» contre seulement 22% des juifs israéliens.

42% des Allemands estiment que l’affirmation «Aujourd’hui, près de 70 ans après la fin de la guerre, nous ne devrions plus autant parler de la persécution des juifs, mais enfin tirer un trait sur le passé» est «fausse», soit plus du double qu’en 1991, où ils n’étaient que 20% à le penser.

2. les Israéliens ont une image positive de l’Allemagne. Les Allemands ont une image plutôt négative d’Israël

68% des Juifs israéliens interrogés affirment avoir une image positive de l’Allemagne alors que 48 % des Allemands ont une image négative d’Israël. 

3. l’existence d’un certain antisémitisme en Allemagne

35 % des Allemands comparent la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens avec le nazisme contre 30 % en 2007.

23 % des Allemands pensent que les Juifs ont trop d’influence dans le monde contre 36 % au début des années 1990.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article