Russie: l'Occident hausse le ton sur l'Ukraine

Publié le par Le Figaro

Russie: l'Occident hausse le ton sur l'Ukraine

L'Occident a menacé aujourd'hui la Russie de nouvelles sanctions en cas d'"agression majeure" en Ukraine, où le cessez-le-feu entré en vigueur le 15 février restait très fragile, malgré la poursuite du retrait des armes lourdes le long de la ligne de front dans l'Est séparatiste prorusse.

Russie: l'Occident hausse le ton sur l'Ukraine

"Nous allons préparer d'éventuelles nouvelles sanctions, qui pourront être imposées rapidement en cas de nouvelle action allant dans le sens d'une agression majeure de la part de la partie russe ou bien si les obligations découlant de l'accord de Minsk ne sont pas respectées", a déclaré le chef de la diplomatie britannique, Philip Hammond, s'exprimant à Varsovie.

"Nous devons être très clairs sur le fait que l'Union européenne restera unie sur la question des sanctions, sur le fait que les sanctions doivent être maintenues jusqu'à ce que les accords de Minsk soient totalement respectés". "Les accords de Minsk, entrés en vigueur en février et presque immédiatement violés par la partie russe, sont le seul outil dont nous disposons actuellement pour régler le différend".

Kiev et les Occidentaux accusent depuis plusieurs mois la Russie de soutenir militairement les rebelles prorusses de l'Est. Moscou nie farouchement.

En visite à Riga, la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, a néanmoins estimé que la "tendance était positive, même si ce n'est pas parfait", ajoutant aussi que de nouvelles sanctions contre Moscou étaient toujours une option si le cessez-le-feu devait échouer.

Sur le terrain, dans la nuit de jeudi à vendredi, les rebelles ont tiré à 14 reprises contre les forces de Kiev, a dit Anatoli Stelmakh. Il a précisé que les séparatistes avaient tiré au mortier et au lance-grenades contre les villages d'Avdiïvka et de Piski, proches des ruines de l'aéroport de Donetsk, aux mains des rebelles depuis janvier, mais aussi sur le village de Chirokyne, à une quinzaine de kilomètres de Marioupol, sur les bords de la mer d'Azov.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article