Un soldat allemand de 39-45 exhumé

Publié le par La Dépêche

Un soldat allemand de 39-45 exhumé

C'est un grand événement pour Jean Costuméro, l'historien tarnais membre du Conseil national de la résistance (CNR). 

Jean Costumero, l'historien tarnais à l'origine de cet «acte de paix»

Jean Costumero, l'historien tarnais à l'origine de cet «acte de paix»

Ce matin, à 9 heures précises à Tanus, un soldat allemand de la Seconde guerre mondiale pourrait être exhumé. Jean Costuméro raconte le destin de ce soldat en 1944 : «il aurait emprunté un chemin forestier non loin de la centrale électrique et aurait fait une mauvaise rencontre». C'est grâce à un ami que M.Costuméro a eu vent de cette possible présence. Il a alors contacté les différentes antennes de l'office national des anciens combattants. Le relais s'est ensuite fait avec un institut allemand, le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge, gérant les sépultures de guerre allemandes. 

Contacté, Julien Hauser représentant du VDK, explique : «je ne suis jamais allé sur le site, c'est grâce à des témoins que l'on fouillera, en espérant qu'on le trouve du premier coup». Si d'aventure la fouille s'avère être la bonne, et si la plaque militaire est claire pour identifier le soldat, les restes du corps seraient inhumés dans un cimetière allemand en Meurthe-et-Moselle pendant que les recherches sur sa descendance se feraient en Allemagne. «Cela pourrait prendre deux ou trois mois mais on doit avant tout trouver le corps et la plaque».

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article