Geneviève de Gaulle-Anthonioz, une vie au service des pauvres

Publié le par Le Parisien

Geneviève de Gaulle-Anthonioz, une vie au service des pauvres

L'héroïne. Geneviève de Gaulle-Anthonioz, nièce du général, s'engage à 20 ans, dès juin 1940 dans la Résistance. Victime d'une trahison, elle est arrêtée en 1943, emprisonnée à Fresnes, avant d'être déportée à Ravensbrück. A la Libération, elle s'engage en faveur des plus démunis, prend la tête du mouvement ATD Quart-Monde en 1964 et fait adopter, en 1998, une loi de lutte contre la pauvreté.

Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002)

Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002)

Elle est décédée en 2002.

Son héritier. Près de six décennies qu'il préside les destinées du Secours populaire. Comme Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Julien Lauprêtre, 89 ans, a consacré sa vie aux autres. Comme elle, il a défié les nazis, fondant son propre réseau de jeunes communistes résistants en 1942, avant d'être arrêté en novembre 1943 et incarcéré à la prison de la Santé. C'est là qu'il va côtoyer durant huit jours Missak Manouchian, le chef du groupe de l'Affiche rouge. « Il m'a dit : Moi, je vais être fusillé, mais toi, tu es jeune, il faudra que tu continues le combat, que tu te rendes utile », se souvient-il. Des paroles qui donneront naissance, après la guerre, à son « combat contre l'injustice et les inégalités », encouragé aussi par celui de son père, militant syndical et conseiller municipal communiste. « C'est un combat jusqu'à mon dernier souffle, je veux donner des jours heureux aux gens. En retour, j'ai les yeux des gosses qui brillent quand ils découvrent la mer pour la première fois », s'enthousiasme-t-il. L'engagement de « Geneviève » a été, pour lui, « un exemple précieux ». « Avec le nom qu'elle portait, elle avait toutes les raisons de se désintéresser des plus précaires. J'ai beaucoup d'admiration pour elle », encense-t-il. C'est elle qui lui avait remis la décoration d'officier de la Légion d'honneur.

Julien Lauprêtre

Julien Lauprêtre

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article