Solidarité et entraide

Publié le par L'avenir

Solidarité et entraide

Nièce du général, Geneviève de Gaulle entre en résistance en même temps que son illustre oncle, dès juin 1940. Multipliant les actions de renseignement et d’information, elle est arrêtée par la Gestapo française le 20 juillet 1943.

Solidarité et entraide

Le 2 février 1944, elle est transférée au camp de concentration de Ravensbrück, où, en octobre, elle est placée en cellule d’isolement, pour servir d’éventuelle «monnaie d’échange». Libérée, elle conserve son esprit d’entraide, en entrant dans le Mouvement ATD-Quart Monde, dont elle préside la branche française de 1964 à 1998. Témoin au procès Barbie en 1987, elle décède en 2002, à l’âge de 81 ans.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article