Mort du ténor canadien Jon Vickers à 88 ans

Publié le par Ici Radio-Canada

Mort du ténor canadien Jon Vickers à 88 ans

Le chanteur d'opéra d'origine canadienne Jon Vickers, surnommé « le ténor de Dieu » pour sa voix inimitable et ses croyances chrétiennes profondes, est mort à 88 ans.

Jon Vickers et Sena Jurinac en 1961 dans l'opéra « Fidelio »

Jon Vickers et Sena Jurinac en 1961 dans l'opéra « Fidelio »

La Royal Opera House de Londres a cité un communiqué publié par la famille Vickers, annonçant que le ténor était mort vendredi après un long combat contre la maladie d'Alzheimer.

Né à Prince Albert, en Saskatchewan, en 1926, Jonathan Stewart Vickers a commencé à chanter dès son plus jeune âge dans des chorales d'église et souhaitait étudier la médecine. Il a toutefois choisi de se consacrer entièrement à la musique après avoir remporté une bourse d'études du Conservatoire royal de musique de Toronto.

Il a fait ses débuts à la Royal Opera en 1957. Un an plus tard, à Bayreuth, en Allemagne, il a interprété Siegmund dans Die Walküre, de Richard Wagner, un rôle qui lui a valu une reconnaissance internationale.

M. Vickers est par la suite devenu un spécialiste des œuvres de Wagner, bien qu'il contestait certaines idées du compositeur allemand, dont l'antisémitisme en a fait l'un des favoris des nazis. Il a d'ailleurs refusé des rôles dans certaines de ses pièces, car il les considérait antichrétiennes.

À partir de 1960, il était régulièrement invité sur les planches du Metropolitan Opera de New York, où il a interprété à plusieurs reprises son rôle fétiche, Peter Grimes, dans l'opéra homonyme de Benjamin Britten.

Jon Vickers a chanté partout à travers le monde durant trois décennies, multipliant les admirateurs et les diplômes honorifiques. Il a aussi reçu le titre de compagnon de l'Ordre du Canada, ainsi que deux prix Grammy.

Le ténor avait pris sa retraite de la musique en 1988. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article