Nécrologie. Pierre Quiniou, ancien conservateur de musées à Quimper

Publié le par Ouest France

Nécrologie. Pierre Quiniou, ancien conservateur de musées à Quimper

Vendredi, le peintre et ancien conservateur du musée des Beaux-Arts de Quimper (Finistère), Pierre Quiniou, s'est éteint. La culture quimpéroise perd un de ses architectes.

Autoportrait de Pierre Quiniou, qui était aussi peintre

Autoportrait de Pierre Quiniou, qui était aussi peintre

Vendredi 10 juillet, Pierre Quiniou s’est éteint à l’âge de 95 ans. C’était un humaniste, un homme de gauche. La culture quimpéroise perd un de ses architectes.

Après avoir passé son enfance à Quimper, Pierre Quiniou entra à l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris en 1940. Passionné de peinture depuis sa jeunesse, il commença à exposer dans des galeries et obtint plusieurs prix, en Europe et en Algérie où il séjourna quelques années. En 1955, il fut nommé conservateur du Musée des Beaux-Arts et du Musée départemental breton de Quimper.

Rénovateur

Dans les années 1970, Pierre Quiniou transforma les installations précaires qu’il trouva à ses débuts, et réalisa la restauration dont le musée avait besoin afin de proposer « une présentation pédagogique, sans décorativisme ni esthétisme abusif », selon ses mots. Pour André Cariou, son successeur, cette première rénovation fut « exemplaire ».

Médaille du Département et de la Ville de Quimper, Palmes académiques, Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres: les hommages pleuvaient déjà lors de sa cérémonie de départ à la retraite, le 26 avril 1984. En 29 ans d’un travail incessant, il s’attelait à une tâche: « Faire valoir un patrimoine, qui constitue un panorama significatif de la peinture européenne » pour faire du musée de Quimper un centre culturel pour les habitants et « un pôle d’attraction » de la région.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article