Anna Kashfi : Mort de la première épouse de Marlon Brando, mère de Christian

Publié le par Pure People

Anna Kashfi : Mort de la première épouse de Marlon Brando, mère de Christian

Elle a épousé l'une des légendes du vieil Hollywood. Elle s'est éteinte à 80 ans.

Anna Kashfi et son fils Christian Brando dans les années 60
Anna Kashfi et son fils Christian Brando dans les années 60
Anna Kashfi et son fils Christian Brando dans les années 60
Anna Kashfi et son fils Christian Brando dans les années 60
Anna Kashfi et son fils Christian Brando dans les années 60
Anna Kashfi et son fils Christian Brando dans les années 60

Anna Kashfi et son fils Christian Brando dans les années 60

L'actrice Anna Kashfi est morte. La comédienne britannique qui a connu les paillettes et la gloire dans les années 50, fut la première épouse de Marlon Brando (mort en 2004), qui lui donnera un fils, Christian, mort lui aussi.

D'après TMZ, Anna est morte chez elle, dans l'Etat de Washington où elle vivait de manière isolée. Les causes de sa mort n'ont pas été révélées mais elle avait 80 ans.

Beauté exotique née en Inde puis élevée en Angleterre, Anna Kashfi rencontre Marlon Brando en 1957 dans un studio de Los Angeles. Entre eux, c'est le coup de foudre, et le couple se marie peu de temps après. De leur relation, naitra un fils, Christian, qui a défrayé la chronique pour avoir assassiné le fiancé de sa demi-soeur Cheyenne, et qui fut emporté par une pneumonie en 2008. Emprisonné pendant six ans, il retrouve la liberté puis sombre de nouveau entre l'alcool, la drogue et la violence. En 2001, le comédien Robert Blake le lie au meurtre de sa femme, Bonnie Lee Bakley, dont Brando était l'amant. Il sera innocenté dans cette affaire.

Anna Kashfi, pour qui son fils était son plus cher trésor, avait perdu de vue celui qu'elle ne retrouvera qu'une fois dans le coma sur son lit d'hôpital, à la fin des années 2000.

Née à Calcutta, celle qui épousa Brando en octobre 57 captivait tout le monde par sa beauté. Au cinéma, on a pu la voir dans Les Ailes de l'espérance de Douglas Sirk ou encore Cow-boy de Delmer Daves.

"Epouser Marlon fut pour moi comme une malédiction. Je l'ai quitté. Il n'a pas supporté qu'une femme veuille se séparer de lui. Il m'a fait la vie infernale. Il m'a privée de mon fils. Il était riche et puissant. Je ne faisais pas le poids", avait-elle confié à la journaliste Armelle Vincent, qui était partie à sa rencontre, en 2009 et qui avait raconté son entrevue avec elle sur le site rue89.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article