Alfred Rosenberg

Publié le par Encyclopédie Larousse

Alfred Rosenberg

Homme politique allemand (Revel, aujourd'hui Tallinn, 1893-Nuremberg 1946).

Alfred Rosenberg

Rédacteur au Völkischer Beobachter (1921), député (1930), il publie (1930) le Mythe du XXe siècle, qui fait de lui le théoricien du racisme nazi. En 1933, il devient chef du service des Affaires étrangères du parti nazi; au début de la Seconde Guerre mondiale, il procède au pillage des musées, des bibliothèques publiques et des collections particulières appartenantaux Juifs. Ministre des Territoires occupés de l'Est, en 1941, il est condamné à mort par le tribunal de Nuremberg (→ procès de Nuremberg) et exécuté. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article