L'adieu au résistant Pierre Demalvilain

Publié le par Ouest France

L'adieu au résistant Pierre Demalvilain

Les obsèques se sont déroulées, hier, à Saint-Malo en présence de sa famille, d'amis, d'anciens combattants et des élus.

Une cérémonie religieuse en présence de nombreuses personnalités, à l'église de Saint-Servan, à Saint-Malo

Une cérémonie religieuse en présence de nombreuses personnalités, à l'église de Saint-Servan, à Saint-Malo

Pierre Demalvilain, résistant de la première heure, s'est éteint lundi à Saint-Malo, à l'âge de 89 ans. Issu d'une famille de patriotes, il s'était engagé dans la Résistance en 1941, alors qu'il n'avait que 15 ans.

Membre très actif du Comité d'organisation du concours national de la Résistance et de la Déportation, il n'a eu de cesse, après une carrière chargée, de réveiller les consciences. Engagé au sein de plusieurs associations patriotiques et d'anciens combattants, Pierre Demalvilain prenait régulièrement son bâton de pèlerin pour témoigner, notamment auprès des plus jeunes.

Engagé en politique

Retiré dans les Côtes-d'Armor, Pierre Demalvilain était revenu à Saint-Malo avec son épouse, en 2013. Ses obsèques se sont déroulées, hier après-midi, à l'église Sainte-Croix de Saint-Servan. De nombreux élus et personnalités avaient fait le déplacement.

Outre ses actes de résistant durant la Seconde Guerre mondiale, Pierre Demalvilain était aussi engagé en politique, comme son père et son grand-père, anciens maires de Saint-Servan. Il avait d'ailleurs lui-même oeuvré pour la fusion des trois villes de Saint-Malo, Saint-Servan et Paramé, au début des années 1970.

La cérémonie religieuse, très sobre, s'est déroulée en présence de sa famille, d'amis, d'anciens combattants. Mgr Plateau, ami de la famille, était présent. Pierre Demalvilain reposera au vieux cimetière de Saint-Servan, le quartier qui l'a vu grandir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article