25 février 1944. Les cinq martyrs de Bubry

Publié le par Le Télégramme

25 février 1944. Les cinq martyrs de Bubry
Jean-Pierre Fouillé (premier à droite au second plan) et les participants à l'assemblée annuelle de l'Anacr

Jean-Pierre Fouillé (premier à droite au second plan) et les participants à l'assemblée annuelle de l'Anacr

C'est dans une ambiance empreinte de beaucoup d'émotion que s'est déroulée l'assemblée annuelle du comité Anacr (Association nationale des anciens combattants et résistants), jeudi, au café de l'Hôtel des Voyageurs, présidée par Jean-Pierre Fouillé. Après avoir dressé le bilan des actions entreprises en 2015, puis évoqué les activités de cette année, il est revenu sur ce tragique 25 février 1944, où cinq jeunes résistants bubryates du groupe FTP Vaillant-Couturier furent exécutés par les Allemands à Vannes, après avoir été arrêtés par des gendarmes français de Pontivy le 10 décembre 1943.

Une notice biographique pour chacun des fusillés

Les jeunes patriotes fusillés (Raymond Guillemot, né en 1925, ébéniste ; Joseph Le Mouël, 1920, forgeron ; Ferdinand Malardé, 1923 et Jean Robic, 1924, ouvriers agricoles ; Jean Mahé, 1921, cultivateur), viennent de faire l'objet de cinq notices biographiques, publiées dans le Dictionnaire national des fusillés. Jean-Pierre Fouillé leur a rendu un vibrant hommage en relatant longuement leur histoire ; il a détaillé leur action, leur condamnation, et lu des extraits de lettres poignantes délivrant leur ultime message : en particulier, après un temps de recueillement, celle de Raymond Guillemot : « Je m'en vais le coeur calme, avec la satisfaction d'avoir fait mon devoir, l'avenir est à vous ».

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article