Décès de Simone Lagrange, témoin-clé au procès de Klaus Barbie — Lyon

Publié le par Canal Togo

Décès de Simone Lagrange, témoin-clé au procès de Klaus Barbie — Lyon

Elle avait été torturée par Klaus Barbie, "le boûcher de Lyon" et un témoin-clé de son procès, où il avait été condamné à la perpétuité pour crime contre l'humanité à Lyon en 1987. Elle avait 85 ans. C'était une personnalité qui perpétuait le devoir de mémoire en témoignant de l'horreur vécue à Auschwitz-Birkenau, où elle avait été déportée à l'âge de 13 ans.

Décès de Simone Lagrange, témoin-clé au procès de Klaus Barbie — Lyon

Simone Lagrange s'est éteinte ce mercredi matin à Grenoble, entourée de sa famille, à l'âge de 85 ans.

" Une amoureuse de la vérité ". "Mon père a tenté de s'interposer, on lui a mis un revolver sur la tempe", se remémorait Simone Lagrange dans un récit glaçant.

Née au sein d'une famille juive originaire du Maroc du nom de Kadoshe, Simone et sa famille s'étaient installées dans les années 1930 à Saint-Fons, près de Lyon. Elle avait été arrêtée avec ses parents au domicile familial sur dénonciation le 6 juin 1944, selon une courte biographie transmise à l'AFP par le Centre d'histoire de la résistance et de la déportation (CHRD) de Lyon. Mère et fille avaient été sélectionnées à leur arrivée pour le travail dans le camp des femmes de Birkenau, mais la mère de Simone avait été gazée dès le 23 août. Elle a survécu et a témoigné avec force au procès de son bourreau.

De son expérience, elle avait tiré un livre: "Coupable d'être née, adolescente à Auschwitz" (L'Harmattan, 1997).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article