Cocaïne et objets nazis : les curieux hobbies d'un prêtre irlandais

Publié le par Le Point

Cocaïne et objets nazis : les curieux hobbies d'un prêtre irlandais

Le tabloïd "The Sun" dévoile une vidéo dans laquelle le père Stephen Crossan sniffe de la coke dans une salle remplie d'objets nazis. Il a démissionné.

Cocaïne et objets nazis : les curieux hobbies d'un prêtre irlandais

La vidéo est choquante. D'autant plus quand on sait qu'elle vient d'un prêtre catholique irlandais. Le père Stephen Crossan a, en effet, été pris la main dans le sac... et surtout le nez dans la farine ! Le tabloïd britannique The Sun dévoile une vidéo où l'homme de 37 ans, alors en congé maladie pour dépression, pose la cigarette qu'il est en train de fumer, roule un billet de banque en forme de paille et sniffe de la cocaïne.

« C'était juste l'histoire d'une nuit »

Mais ce n'est pas tout. La scène se serait déroulée au petit matin, après une longue fête bien arrosée et, pour ne rien arranger, au domicile de Stephen Crossan. Un domicile où sont entreposés tout un tas d'objets nazis ! Insignes, drapeaux, chapeaux, pin's, aigle et même une croix gammée. La parfaite panoplie du petit nazi nostalgique, bien que l'intéressé se défende totalement de ces accusations : « Ce sont des souvenirs qui viennent du monde entier, pas juste de l'Allemagne nazie. Je ne suis pas un nazi, je collectionne les trucs historiques, c'est tout. »

Concernant sa prise de cocaïne, Stephen Crossan relativise : « C'était juste l'histoire d'une nuit. Je n'ai aucun problème avec la drogue. » Une source citée par The Sun tempère toutefois : « Il buvait régulièrement des bières ainsi que du Jack Daniel's. » Quoi qu'il en soit, Stephen Crossan a, depuis, quitté l'Église, bien que toujours soutenu par sa paroisse. « Je suis inquiet pour la santé de Stephen Crossan, je prierai et j'apporterai mon soutien à sa famille, quelle que soit la situation à laquelle il fait face », a souligné son supérieur hiérarchique, l'évêque de Dromore John McAreavey.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article