Condamnation de Radovan Karadzic: La Russie dénonce un verdict «politiquement motivé»

Publié le par 20Minutes

Condamnation de Radovan Karadzic: La Russie dénonce un verdict «politiquement motivé»

JUSTICE L'ancien chef politique de la Serbie a été condamné à 40 ans de détention pour génocide… 

Radovan Karadzic, l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie

Radovan Karadzic, l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie

La condamnation jeudi à 40 ans de prison pour génocide de Radovan Karadzic, l’ancien chef politique des Serbes, n’a pas plu à tout le monde.

Moscou a qualifié le verdict du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye de « politiquement motivé ».

« Les crimes commis par les chefs et les militaires kosovars n’ont pas été examinés »

« Nous disons depuis longtemps que les activités du TPIY sont politiquement motivées », a déclaré un vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, à l’agence de presse Interfax. Interrogé pour savoir si la condamnation de Radovan Karadzic lui paraissait aussi politiquement motivée, il a répondu « oui ».

« Malheureusement, toutes les affaires qui y ont été examinées ne concernaient qu’une partie [du conflit en ex-Yougoslavie]. Les crimes commis par les chefs et les militaires kosovars n’ont pas été examinés », a déploré Guennadi Gatilov.

Belgrade ressent « un goût amer »

Le gouvernement serbe a également déploré ce vendredi l’application d’une « justice sélective » de la part du TPIY.

« Toute justice qui débouche sur la condamnation d’un seul peuple pour des crimes qui ont été commis par tous (toutes les parties impliquées dans le conflit) est sélective », a déclaré le ministre serbe de la Justice Nikola Selakovic, qui lisait devant la presse un communiqué du gouvernement. Belgrade ressent « un goût amer » après les « nombreuses années de travail » du TPIY, a constaté le ministre.

La Russie n’a jamais reconnu l’indépendance du Kosovo

Alliée fidèle de la Serbie, la Russie a refusé de reconnaître la proclamation unilatérale par le Kosovo de son indépendance en 2008, confirmée par plus de 100 pays.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article