Nécrologie. Albert Manchon décède à 83 ans

Publié le par Le Petit Bleu

Nécrologie. Albert Manchon décède à 83 ans

Il avait été maire de Saint-André-des-Eaux de 2008 à 2014, où il avait été élu pour la première fois en 1995.

Albert Manchon : trois mandats d'élus à Saint-André-des-Eaux

Albert Manchon : trois mandats d'élus à Saint-André-des-Eaux

C’est Jean-Louis Nogues, le maire de Saint-André-des-Eaux, qui a été son adjoint avant de lui succéder, en mars 2014, qui a annoncé le décès d’Albert Manchon, lundi, dans sa 84e année : « Albert a été mon mentor, en politique et, surtout, pour l’initiation à la gestion municipale. Mon père, Robert, était un de ses très proches amis. Ensemble ils ont travaillé à l’essor de Saint-André, mais aussi de l’ex communauté de communes du Pays d’Evran. C’était un visionnaire. Ses compétences, en matière de construction étaient reconnues et recherchées par tous », a-t-il expliqué, visiblement très attristé.

Franc-parler et coups de gueule

Arnaud Carré, maire du Quiou, exprime la même émotion : « C’était un ami ! Il a été la cheville ouvrière de nombreuses réalisations dans le territoire de l’ex-CCPE. Pour les gros travaux, pour les constructions de bâtiments, c’était toujours Albert que l’on sollicitait. Il avait son franc-parler et ses « coups de gueules » sont restés dans toutes les mémoires. Je suis très attristé par sa disparition. »

Trois mandats

Albert Manchon était né en 1934 au village de Penhouët, à Saint-André-des-Eaux. Il était l’aîné d’une fratrie de trois enfants. Il a perdu son père alors qu’il n’avait que 10 ans. Au début de sa vie d’adulte, il était parti travailler en Afrique, notamment en Mauritanie. Revenu à Penhouet en 1994 et ne supportant pas d’être un retraité oisif, il s’est présenté aux élections de 1995 et a été élu, pour la première fois, au conseil municipal de Saint-André-des-Eaux. En 2001 il devient adjoint et en 2008, maire. Durant ses six années de son mandat de maire, il a été en charge du suivi des travaux, au sein de la Communauté de Commune du Pays d’Evran. Dans cette fonction il a été à la manœuvre pour la « Maison de la petite enfance » au Quiou, de la « Maison des Faluns » et de « l’Usine de décarbonatation » à Tréfumel. I a été aussi l’artisan de l’embellissement et de l’aménagement de la Base Nautique de Bétinec, en créant le terrain multisport et l’aire de camping-car.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article