Qui était la centenaire Raymonde Tillon-Nédelec, emprisonnée en 41 à Toulon?

Publié le par Var-Matin

Qui était la centenaire Raymonde Tillon-Nédelec, emprisonnée en 41 à Toulon?

La résistante communiste Raymonde Tillon-Nédelec est décédée dimanche à l'âge de 100 ans. Elle avait été condamnée en 1941 à vingt ans de travaux forcés par le tribunal maritime de Toulon, avant d'être livrée aux allemands.

Raymonde Tillon, en avril 2005, avec le portrait de son défunt mari Charles Tillon

Raymonde Tillon, en avril 2005, avec le portrait de son défunt mari Charles Tillon

C'était la dernière survivante des 33 premières femmes élues députées en 1945. La résistance Raymonde Tillon-Nédelec est décédée dimanche, à l'âge de 100 ans. 

Cette femme engagée était entrée tôt dans la Résistance, avant d'être arrêtée le 31 mars 1941. Elle avait été condamnée à vingt ans de travaux forcés par le tribunal maritime de Toulon, où elle a aussi été emprisonnée.

En juin 44, Raymonde Tillon-Nédelec est livrée aux Allemands. Elle est déportée à Sarrebruck puis au camp de Ravensbrück

Le 20 avril 1945, cette femme exceptionnelle parvient à s'échapper de l'usine de guerre de Leipzig où elle avait été affectée. 

De retour à Marseille, elle devient député communiste des Bouches-du-Rhône, jusqu'en 1951.

Après avoir épousé Charles Nédelec en 1935, elle s'était mariée en seconde noce avec Charles Tillon, dirigeant du PCF, ministre puis exclu du bureau politique du PCF en 1952. Elle-même avait été exclue du PCF pour avoir rejeté la doxa stalinienne.

Qui était la centenaire Raymonde Tillon-Nédelec, emprisonnée en 41 à Toulon?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article