Décès de Georges Séguy: obsèques jeudi 18 dans son village du Loiret

Publié le par France Soir

Décès de Georges Séguy: obsèques jeudi 18 dans son village du Loiret

L'ancien secrétaire générale de la CGT (1967-1982), Georges Séguy, est décédé samedi à Montargis. Cet ancien résistant et déporté s'est éteint à l'âge de 89 ans. Ces obsèques auront lieu jeudi au cimetière de Vieilles-Maisons-sur-Joudry, dans le Loiret.

Les obsèques de Georges Séguy, leader de la CGT de 1967 à 1982 décédé samedi, auront lieu jeudi 18 au cimetière de Vieilles-Maisons-sur-Joudry, dans le Loiret

Les obsèques de Georges Séguy, leader de la CGT de 1967 à 1982 décédé samedi, auront lieu jeudi 18 au cimetière de Vieilles-Maisons-sur-Joudry, dans le Loiret

Les obsèques de Georges Séguy, leader de la CGT de 1967 à 1982 décédé samedi, auront lieu jeudi 18 au cimetière de Vieilles-Maisons-sur-Joudry, dans le Loiret, a-t-on appris auprès de la CGT mardi. Une cérémonie d'hommage publique aura lieu au cimetière de ce village à 11H00 jeudi et Philippe Martinez, l'actuel secrétaire général de la CGT, sera présent.

Décédé samedi à l'âge de 89 ans, Georges Séguy, ancien résistant et déporté, avait succédé en 1967 à Benoît Frachon à la tête du premier syndicat français. Il avait mené pour son syndicat les négociations de Grenelle, à l'issue des grandes grèves de 1968, avant de devenir l'adversaire principal sur le terrain syndical des gouvernements de la Ve République.

En 1982, il avait cédé sa place à Henri Krasucki et quitté le bureau politique du PCF, parti dont il était membre depuis 1947. Officier de la Légion d'honneur, il avait publié Le Mai de la CGT (1972), "Lutter" (1975), et Résister, de Mauthausen à Mai 68 (2008).

La CGT prévoit d'organiser un hommage national à cette grande figure du syndicalisme en septembre, à son siège à Montreuil. "Georges Séguy fait partie de ces militants qui, dans une période sombre, se sont forgé des valeurs, puis ont marqué le paysage social", témoigne mardi Philippe Martinez dans les colonnes de l'Humanité.

Pour M. Martinez, le leader décédé "a été à l'initiative d'une CGT résolument tournée vers la diversité des travailleurs, des salariés. Avec une volonté d'indépendance vis-à-vis de tout pouvoir, qu'il soit patronal, ou gouvernemental, mais aussi vis-à-vis des partis politiques".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article