Décès de Jacqueline Pagnol, première "Manon des Sources"

Publié le par France 3 Provence Alpes

Décès de Jacqueline Pagnol, première "Manon des Sources"

Première "Manon des Sources" en 1952, l'actrice Jacqueline Pagnol, épouse et muse du cinéaste et écrivain, est décédée ce lundi à l'âge de 95 ans à Paris, a annoncé son petit-fils Nicolas Pagnol dans un communiqué à l'AFP.

 Jacqueline Pagnol reçoit un César d'honneur des mains du sculpteur César, le 31 janvier 1981, au Palais des Congrès à Paris.

Jacqueline Pagnol reçoit un César d'honneur des mains du sculpteur César, le 31 janvier 1981, au Palais des Congrès à Paris.

Celle que son mari aimait à présenter comme son brin de "poésie et de tendresse" s'est éteinte à 95 ans auprès des siens. Pour elle, Marcel Pagnol écrivit et réalisa Manon des Sources, a souligné son petit-fils Nicolas Pagnol.

L'actrice, née Jacqueline Andrée Bouvier en 1920, interpréta aussi le rôle de Naïs dans le film éponyme réalisé en 1945 par l'académicien. Le couple s'est marié la même année. L'actrice tourna aussi sous la direction de son époux dans "La Belle meunière" et  Topaze". Dans les années cinquante, Jacqueline Pagnol, qui a tourné une douzaine de films, a été dirigée également par Henri Verneuil dans "Carnaval" et Jean Boyer dans "La Terreur des dames". Au théâtre, elle joua "Hamlet" dans une mise en scène de Jean-Louis Barrault.

 Juin 1985 : Edmonde Charles-Roux et Jacqueline Pagnol (à droite sur la photo) présentent le prix Marcel Pagnol à l'Hôtel Meurice de Paris

Juin 1985 : Edmonde Charles-Roux et Jacqueline Pagnol (à droite sur la photo) présentent le prix Marcel Pagnol à l'Hôtel Meurice de Paris

"Jacqueline Pagnol sut redonner le goût de la création à son mari après les douloureuses épreuves de l'Occupation et sans sa bienveillance et sa joie de vivre, les lignes claires et limpides des deux chefs-d'oeuvre que sont La Gloire de mon père et Le Château de ma mère n'auraient sans doute jamais coulé de la plume de Pagnol sur les pages de ces vieux cahiers d'écolier qu'il aimait tant", a ajouté le petit-fils de Jacqueline et Marcel Pagnol. Depuis le décès du cinéaste et écrivain en 1974, Jacqueline Pagnol s'était employée à faire rayonner son oeuvre en créant notamment le Prix littéraire Marcel Pagnol.

"La Provence devient orpheline de l'une de ses plus anciennes ambassadrices", a réagi dans un communiqué le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin. "Au cours des années, la famille Pagnol a tissé des liens très forts avec Marseille, dont le nom résonne encore à la simple évocation du ferry Boat, du bar de la Marine et du château de ma mère, La Buzine, dont nous avons fait la maison des Cinématographies de la Méditerranée", a ajouté Jean-Claude Gaudin.

Une cérémonie se déroulera vendredi à 10H30 à l'église Saint Honoré d'Eylau, à Paris. Jacqueline Pagnol sera inhumée dans le caveau familial de La Treille, un quartier de Marseille où reposent Marcel Pagnol et leur fille Estelle, décédée en 1954.

Réactions au décès de Jacqueline Pagnol

Il disait d'elle qu'elle était «son brin de poésie et de tendresse». Jacqueline Pagnol s'est éteinte, elle avait 95 ans. Elle n'était pas seulement la femme de Marcel Pagnol, elle était aussi sa source d'inspiration. C'est pour elle que l'académicien imagina et réalisa l'un de ses plus grands chefs d'oeuvre dans les années 50. Intervenants : Jacqueline Pagnol, Interview réalisée par Marc Civallero en 1995 ; Josée Boutin, Présidente de l'association " Les amis de Marcel Pagnol" ; Valérie Fédèle, Directrice du château de la Buzine Un reportage de Jean-Manuel Bertrand et Gaëlle Carra 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article