Décès à Hérouville. Eugène Dagorn, le doyen de la ville, a disparu

Publié le par Ouest France

Décès à Hérouville. Eugène Dagorn, le doyen de la ville, a disparu

Âgé de 105 ans, Eugène Dagorn est décédé vendredi 25 juillet. Gendarme de profession, il résidait à la maison de retraite du Val à Hérouville-Saint-Clair.

Décès à Hérouville. Eugène Dagorn, le doyen de la ville, a disparu

A 105 ans, presque 106, Eugène Dagorn était le doyen de la ville d'Hérouville. Il est décédé vendredi 25 juillet.

Gendarme de carrière, il était marié à Lucienne, décédée en 2001, et avec laquelle il eut trois enfants.

Dépositaire de la mémoire du Débarquement, il avait 35 ans en 1944. Lors du 70e anniversaire, il évoquait encore l'arrivée des troupes alliées. 

Installé à Hérouville en 1966, il résidait dans la maison de retraite du Val depuis 2001, où "il était apprécié de tous", selon les mots de la municipalité. Celle-ci rend hommage à cet "Hérouvillais de coeur". 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article