Décès. Yvon Simon, militant pour l'amitié entre les peuples

Publié le par Ouest France

Décès. Yvon Simon, militant pour l'amitié entre les peuples

Figure nazairienne du militantisme et de l'humanisme, Yvon Simon s'est éteint dimanche, à l’âge de 92 ans.

Yvon Simon avec Yasser Arafat en 2003. | DR

Yvon Simon avec Yasser Arafat en 2003. | DR

Né à Tours, Yvon Simon a travaillé à l’usine comme ajusteur notamment chez Renault et Citroën. Humaniste pacifiste, il fut de toutes les luttes ouvrières, politiques ou environnementales (horlogers de Lip, Le Larzac, l’objection de conscience, la centrale du Carnet ou récemment le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes). Engagé aux côtés des immigrés, se mobilisant contre les expulsions, il fut l’un des cofondateurs du comité nazairien du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, dans les années 80. Il était, enfin, très attaché à la cause palestinienne et avait pu s’envoler pour la Palestine en 2003 et y rencontrer Yasser Arafat, à Ramallah.

Une célébration en l’honneur d’Yvon Simon aura lieu mercredi 18 décembre, à 10 h, en l’église Saint-Paul. Il sera inhumé à 11 h, au cimetière de la Fontaine-Tuaud.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article