L’assassinat du nazi Reinhard Heydrich

Publié le par Le Journal de Montréal par Isabelle Hontebeyrie

L’assassinat du nazi Reinhard Heydrich

Épisode peu connu de la Seconde Guerre mondiale, l’opération Anthropoid est portée à l’écran par Sean Ellis et met en vedette Cillian Murphy, Jamie Dornan et Charlotte Le Bon.

L’assassinat du nazi Reinhard Heydrich

Jan Kubiš (Jamie Dornan, connu pour Cinquante nuances de gris) et Jozef Gabčík (Cillian Murphy, vu cet hiver dans Au cœur de l’océan) sont parachutés en Tchécoslo­vaquie. Leur mission est simple: tuer Reinhard Heydrich, haut commandant nazi, proche d’Hitler et chargé de l’application de la Solution finale. Les deux hommes prennent rapidement contact avec la Résistance tchèque (on trouve Toby Jones dans le lot) et se font héberger chez une famille de Prague. Ils rencontrent et recrutent Marie (la Montréalaise Charlotte Le Bon qui a doublé le personnage de Joie dans le dessin animé Sens dessus dessous des studios Disney et Pixar, l’an dernier) et Lenka (Anna Geislerová, actrice tchèque, récipiendaire d’un prix à la Berlinale en 2010) qui vont les aider à planifier l’assassinat.

Quelques longueurs

Malgré une introduction précise et un grand soin apporté à la reconstitution historique, le long métrage de Sean Ellis traîne en longueur. Seul le dernier tiers du film, après l’assassinat d’Heydrich, offre l’héroïsme attendu par le spectateur. Car chaque détail de l’opération est montré, expliqué, approfondi. Des ennuis de Jan et Jozef à leur arrivée en Tchécoslovaquie, à la disparition de leur contact à Prague, en passant par la difficulté de mettre une équipe sur pied ainsi que leurs négociations avec la résistance locale, tout occupe de bien trop longues minutes sur les 120 que dure cette production.

Le dernier acte de cet assassinat réussi – Reinhard Heydrich succombera à ses blessures une semaine après, les nazis commettant les pires exactions afin de retrouver les responsables – vaut, par contre, le détour. L’héroïsme de Jan Kubiš­­ et de Jozef Gabčík est splendidement filmé par Sean Ellis qui trouve, un peu tard, le souffle historique nécessaire dans une œuvre de ce genre.

Malgré ses défauts indéniables – parmi lesquels il faut bien souligner le faux accent­­ tchèque de Cillian Murphy, Jamie Dornan, Tony Jones et Charlotte Le Bon – Anthropoid demeure néanmoins, pour les passionnés d’histoire de la Seconde Guerre mondiale, un long métrage à voir, ne serait-ce que parce qu’il raconte un épisode méconnu du conflit.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article