Massacre de Mussidan

Publié le par Mémoires de Guerre

 Le 11 juin 1944, les troupes allemandes ont arrêté 350 personnes dans la cité de Dordogne, en représailles après une attaque de la Résistance. 52 otages ont été exécutés.

Massacre de Mussidan
Massacre de Mussidan

Historique

Le 11 juin 1944, un détachement de la Sipo-SD (communément appelée la « Gestapo ») de Périgueux, renforcé par un peloton de la Brigade nord-africaine de la sinistre bande Bonny-Lafont dont Alexandre Villaplane responsable d'une des cinq sections de la Brigade nord-africaine, fusille 52 personnes à Mussidan, parmi lesquelles Raoul Grassin, le maire de la commune, en représailles à une attaque par des résistants d'un train blindé en gare de Mussidan et un accrochage avec un convoi de la 11e Panzerdivision de la Wehrmacht ; 115 habitants sont déportés et 602 retenus en otages. Ces souffrances valent à Mussidan la croix de guerre 1939-1945.

Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article