Un aviateur américain se crashe à Buysscheure le 27 mai 1944, son fils tente de le retrouver

Publié le par La Voix du Nord par Simon Caenen

Un aviateur américain se crashe à Buysscheure le 27 mai 1944, son fils tente de le retrouver

C’est une histoire touchante. En mai 1944, Frank Fazekas, aviateur américain, s’est écrasé dans un champ de Buysscheure. 72 ans plus tard, son fils, qui était âgé de 6 mois lors du décès de son père, est dans la commune de 500 habitants pour le retrouver. Les fouilles archéologiques ont débuté.

L’aviateur américain est décédé le 27 mai 1944. Il était âgé de 22 ans. Son fils, actuellement à Buysscheure, était âgé de 6 mois

L’aviateur américain est décédé le 27 mai 1944. Il était âgé de 22 ans. Son fils, actuellement à Buysscheure, était âgé de 6 mois

La scène se passe dans le ciel de Buysscheure le 27 mai 1944. Plusieurs aviateurs américains survolent la commune. Parmi eux, le lieutenant Frank Fazekas, originaire du New Jersey. Visé par les Allemands, son avion se crashe dans un champ. Jean Vanelle, aujourd’hui âgé de 85 ans, avait 10 ans. Il se souvient encore de ce drame qui l’a profondément marqué (lire ci-dessous). Frank Fazekas est décédé, il était âgé de 22 ans.

Le fils est aussi aviateur

72 ans plus tard, le fils du soldat est à Buysscheure. Il a 72 ans, est aviateur et a fait la guerre du Vietnam. L’Américain était encore bébé quand Franck Fazekas est décédé. L’homme, que nous n’avons pas pu interviewer quand nous sommes allés sur place hier, est venu pour honorer la mémoire de son père. «  Il voulait savoir où son père était car il n’avait pas de lieu où se recueillir, explique Marc Deheele, maire de Buysscheure. Pour lui c’est un pèlerinage.  »

Une photo satellite a permis d’identifier la zone du crash. Depuis le 25 juillet, des fouilles sont réalisées par l’université du Wisconsin, dans le champ. La DRAC (direction régionale des affaires culturelles) ainsi que le propriétaire du terrain ont donné leur accord. L’endroit est interdit au public. «  On ne communique pas avant vendredi  », indique une responsable quand nous arrivons sur la zone de recherche.

Six mitrailleuses retrouvées

Selon nos informations, le pilote et l’avion n’auraient pas encore été retrouvés. Mais les archéologues ont, selon Marc Deheele, fait une précieuse découverte : six mitrailleuses. Elles auraient permis d’identifier l’avion de Franck Fazekas.

Une cérémonie, qui n’est pas ouverte au public, est organisée ce vendredi à 19 h, en mairie. Le fils du soldat devrait être présent, tout comme Marc Deheele. Ce dernier explique : «  On a voulu faciliter les choses pour réaliser ses fouilles. C’est normal après ce que les Américains ont fait pour nous. Il ne faut pas l’oublier.  »

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article