Dépeceur de Mons: libération du médecin montois

Publié le par Radio Télévision Belge Francophone par G. Bonaventure

Dépeceur de Mons: libération du médecin montois

Le médecin montois accusé par son fils d'être le dépeceur de Mons a été libéré hier après-midi par la Chambre des Mises en accusation. Il était sous les verrous depuis le 26 janvier pour avoir agressé une esthéticienne de Boussu. Celle-ci avait repoussé ses avances.

Dépeceur de Mons: libération du médecin montois

Le médecin, âgé de 62 ans, est libre mais reste inculpé de coups et blessures et harcèlement. Le médecin montois a été libéré sous conditions comme c'est généralement le cas dans les affaires de harcèlement.

En janvier dernier, armé d'un revolver, il avait fait irruption dans l'institut de beauté géré par la jeune femme en la menaçant avant de lui asséner des coups de crosse. Harcelée sexuellement par le médecin, l'esthéticienne de 27 ans avait décidé de porter plainte, ce qui a déclenché la rage incontrôlée du praticien.

Libéré, le médecin harceleur devra répondre de cette agression devant le tribunal correctionnel.

Toutefois, ce sont les lettres accusatrices de son fils, qui avaient relancé l'enquête sur le dépeceur de  Mons.

Selon le Parquet, des vérifications sont toujours en cours mais l'épouse du docteur nous affirme qu'elle a remis aux enquêteurs des documents disculpant totalement son époux dans l'affaire du dépeceur de Mons. En effet, aucun lien n'est établi jusqu'ici entre le médecin harceleur et le tueur en série qui a sévi à Mons en 96-97. Le médecin a quitté la prison hier en fin de journée.

Il devra aussi sans doute rendre des comptes à ses pairs devant le Conseil de l'Ordre.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article