Son père fut capturé à West-Cappel

Publié le par Le Journal des Flandres par Virginie Varlet

Son père fut capturé à West-Cappel

Jannick Weber-Denéchaud a retracé le parcours de son père durant la guerre. Originaire de Charente-Maritime, il fut fait prisonnier de guerre au village en 1940…

 Jannick Wéber-Denéchaud déposant des fleurs devant le mémorial du stalag II.

Jannick Wéber-Denéchaud déposant des fleurs devant le mémorial du stalag II.

Toute l’enfance de Jannick Weber-Denéchaud a été bercée par l’histoire de la captivité de son père. « Cela sous le regard attendri de ma si gentille petite mère qui a attendu son mari pendant plus de 5 ans… » Habitant Saint-Porchaire en Charente-Maritime, d’où sa famille est originaire, Jannick Weber-Denéchaud vient de publier un livre, son cinquième, consacré à ce qu’a vécu son père, Maxime-Félicien Denéchaud, durant la Seconde Guerre mondiale. Avec son mari, elle a retracé son parcours. « Nous sommes partis le 11 mai 2015, alors que mon père était rentré le 11 mai 1945. Nous avons refait son trajet jusqu’à la mer Baltique. Il fut prisonnier de guerre en Poméranie, une province de Pologne. J’ai retrouvé son stalag IIB et son kommando tels qu’il les avait décrits.

Grâce à une jeune Polonaise qui nous a servi d’interprète, nous avons rencontré les personnes qui habitaient le lieu où il est resté prisonnier. J’ai regretté de ne pas pouvoir continuer vers Odessa, lieu de son embarquement vers Marseille en mai 1945, car l’ambassade nous l’avait déconseillé. » Le couple est passé par Dunkerque, « où seuls le mémorial et les blockhaus enfouis dans les dunes rappellent l’opération Dynamo » et West-Cappel, là où Maxime-Félicien Denéchaud a été fait prisonnier. « Grâce à l’aide de la mairie et les informations de M. Bécue, maire honoraire, nous avons retrouvé approximativement tous les lieux par lesquels mon père était passé. » Dont Wormhout, où il fut placé dans un camp de transit avant de partir vers Leipzig, en Allemagne. Soit près de 800 km parcourus à pied…

« Maxime-Félicien Denéchaud – Mémoire Sauvegardée », 17 euros. Vendu sur www.edilybris.com ou en s’adressant directement à l’auteur : william.weber@orange.fr

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article