CIA, mafia, extraterrestres: cinq théories sur l'assassinat de JFK

Publié le par 7 sur 7 par Christophe Da Silva

Trois coups de feu résonnent encore dans la mémoire du monde. Trois coups de feu tirés sur Dealey Plaza à Dallas, le 22 novembre 1963.  ap.

Trois coups de feu résonnent encore dans la mémoire du monde. Trois coups de feu tirés sur Dealey Plaza à Dallas, le 22 novembre 1963. ap.

Le 22 novembre 1963, le président américain John Fitzgerald Kennedy était assassiné à Dallas. Deux jours plus tard, le suspect Lee Harvey Oswald sera abattu par Jack Ruby, directeur d'une boîte de nuit texane. Si la commission Warren a conclu que Lee Harvey Oswald était bien le coupable, 61% des Américains doutent de la version officielle, selon un sondage Gallup en 2013. La déclassification de plusieurs milliers de nouveaux documents, prévue ce jeudi 26 octobre par Donald Trump, permettra-t-elle de percer le mystère JFK? En 54 ans, des théories (parfois loufoques) ont entouré cet événement. Les voici.

La mafia

Joseph Kennedy, le père de John et Robert, était lié à Sam Giancana, parrain de la mafia de Chicago. Ce dernier s'est d'ailleurs montré très généreux lors de la première campagne présidentielle de JFK en 1960.

Seulement voilà, après l'investiture de JFK en 1961, les Kennedy, par l'intermédiaire de John et Robert (ministre de la Justice), déclarent la guerre contre "le milieu". Dans l'autre camp, la pègre reproche aux Kennedy de ne pas avoir eu la peau de Fidel Castro

L'extrême droite

En 1963, le Dallas est une terre hostile pour JFK. L'extrême droite, avec un "Ku Klux Klan bien implanté" selon un spécialiste, ne partage pas du tout l'avis de John Fitzgerald Kennedy. Ce dernier condamne fermement la ségrégation.

Selon Slate, une citoyenne texane avait même conseillé au président américain de ne pas se rendre à Dallas le 22 novembre 1963. Des tracts hostiles à JFK circulaient à Dallas la veille de l'assassinat. 

En 1963, le Dallas est une terre hostile pour JFK

En 1963, le Dallas est une terre hostile pour JFK

CIA et FBI

En 1963, comme le rappelle FranceInfo, la guerre froide bat son plein. La CIA, anti-Fidel Castro, a déjà essayé de supprimer le leader cubain. Mais JFK s'y est opposé. Le mobile est tout trouvé pour les partisans de cette théorie.

Et le FBI? Il y a 54 ans, "Lee Harvey Oswald est l'équivalent d'un fichier S en France". Le FBI est au courant de sa présence à Dallas et doit le surveiller. En vain... Le convoi présidentiel passera à proximité du lieu de travail d'Oswald, d'où les trois coups de feu seront tirés. 

Lee Harvey Oswald

Lee Harvey Oswald

Les extraterrestres

Qui dit événement mystérieux dit adeptes de l'ufologie. Que prétendent-ils? Selon eux, JFK a été assassiné car il s'apprêtait à révéler l'existence d'aliens. Cette théorie loufoque a été renforcée par le fait que John Fitzgerald Kennedy se soit entretenu personnellement avec Dwight David Eisenhower quelques jours avant sa mort.

"Eisenhower a rencontré des extraterrestres à trois reprises", a affirmé Timothy Good, un ancien consultant du gouvernement américain, en 2012. 

CIA, mafia, extraterrestres: cinq théories sur l'assassinat de JFK

L'homme au parapluie

Sur certaines images de l'assassinat, on peut voir un homme assez étrange équipé d'un parapluie noir qu'il déploie au passage du convoi présidentiel de JFK.

Un comportement étonnant quand il est 12h30 et que le ciel n'est pas couvert. Certains voient ici un accessoire assez voyant permettant de donner le signal au tireur ou tout simplement pour cacher une arme.

L'homme en question a évidemment été entendu par la police américaine. Il a expliqué qu'il était là uniquement pour protester contre la politique d'apaisement face à l'Allemagne nazie entrepris par le père de JFK au moment où il était ambassadeur au Royaume-Uni. 

CIA, mafia, extraterrestres: cinq théories sur l'assassinat de JFK

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article