A 88 ans, «Mamie nazie» est condamnée à 6 mois de prison pour avoir nié l’existence de la Shoah

Publié le par CNEWS Matin

A 88 ans, «Mamie nazie» est condamnée à 6 mois de prison pour avoir nié l’existence de la Shoah

Ursula Haverbeck, 88 ans, surnommée «Mamie Nazie» en Allemagne, a été condamnée lundi 16 octobre à six mois de prison par un tribunal de Berlin pour avoir nié publiquement l’existence de la Shoah.

«Mamie nazie» est connue pour être une figure de l’extrême-droite allemande.[Paul Zinken / POOL / AFP]

«Mamie nazie» est connue pour être une figure de l’extrême-droite allemande.[Paul Zinken / POOL / AFP]

En janvier 2016, alors qu’elle se trouvait dans un restaurant, l’octogénaire avait affirmé que le génocide des juifs par le régime nazi n’avait jamais existé et qu’il n’y a jamais eu de chambre à gaz à Auschwitz. Elle avait également contesté le fait que plus d’un million de personnes ont été tuées dans le camp d’extermination.

Bien que la scène avait été filmée, Ursula Haverbeck a nié devant la cour les accusations portées contre elle, affirmant n’avoir fait que citer un livre.

Figure de l'extrême-droite

«Mamie nazie» est connue pour être une figure de l’extrême-droite allemande. Avec son mari, aujourd’hui décédé, Werner Georg Haverbeck, elle avait fondé un centre d’entraînement et d’enseignement, fermé en 2008 pour «propagande nazie». Ursula Haverbeck avait également déclaré à la télévision que «l’Holocauste est le plus grand mensonge de l’Histoire».

L’octogénaire a ainsi déjà été reconnue coupable de négationnisme à quatre reprises. En 2015, elle avait ainsi été condamnée à une peine de dix mois de prison. Mais à ce jour «Mamie nazie» n’a encore jamais été emprisonnée. A chaque condamnation, Ursula Haverbeck fait appel et les procédures judiciaires n’ont encore pas abouti. Lundi, elle a d’ailleurs également interjeté appel. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article