Bayonne : une enquête ouverte sur les causes du décès de la marquise de Moratalla

Publié le par Victor Fortunato

Bayonne : une enquête ouverte sur les causes du décès de la marquise de Moratalla

Une plainte pour homicide volontaire contre X a été déposée au parquet de Bayonne par Forester Labrouche, 65 ans, le fils biologique de la riche marquise.
 

La riche héritière est décédée mercredi à l'âge de 87 ans. Scoopdyga/Laurent Dyga

La riche héritière est décédée mercredi à l'âge de 87 ans. Scoopdyga/Laurent Dyga

Le parquet de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a ouvert une enquête sur les causes du décès de la marquise de Moratalla et ordonné l’autopsie de la riche héritière, décédée mercredi à l’âge de 87 ans rapporte France Bleu Pays Basque. Son fils biologique Forester Labrouche, 65 ans, et German de la Cruz, 38 ans, son fils adopté en 1987 en Colombie, se disputent l’immense fortune de leur mère.

Selon le procureur adjoint de Bayonne, Marc Mariée, l’avocat du fils biologique de l’octogénaire, Forester Labrouche, « a déposé une lettre hier (mercredi) pour demander une autopsie du corps de la marquise ».

« Dans ce cadre, j’ai fait entendre Forester Labrouche par la police » jeudi. « Au cours de cette audition, il a déposé plainte pour homicide volontaire contre X. Saisi de cette plainte, j’ai ouvert une enquête et j’ordonne l’autopsie du corps de la marquise », a ajouté le magistrat. La marquise de Moratalla est morte au Domaine de Coumères, son domicile de Bayonne.

Les deux fils se disputent l’immense fortune

Le 17 novembre, la juge des tutelles de Bayonne avait entendu les deux hommes à la suite d’une requête du fils biologique. Au coeur du conflit, un mandat signé en Suisse en 2012 par la marquise elle-même et enregistré par le tribunal de Bayonne, qui donnait tout pouvoir à German de la Cruz pour administrer ses biens ou à défaut, à son gestionnaire de fortune, Markus Frey. 

Parallèlement, une enquête pour séquestration et abus de confiance a été ouverte par le parquet de Bayonne, à la suite d’une première plainte déposée en juillet par Forester Labrouche.

« Devant la juge des tutelles, German de La Cruz avait assuré que sa mère était en parfaite santé et dix jours après elle meurt. On ne meurt pas d’Alzheimer », a déclaré un des avocats de Forester Labrouche, Me Richard Malka.

Me Richard Melka : «on a beaucoup de questions à poser à la justice » (France Bleu Pays Basque)

 Son client se pose aussi des questions sur « la précipitation avec laquelle on a sorti sa mère de sa maison pour la mettre au funérarium de Bayonne mercredi matin », explique Me Richard Melka. «Personne n'avait le droit de la voir. La marquise est morte sans avoir pu revoir son fils » poursuit l’avocat.

« Une outrance » estime l’avocat du fils adoptif

Pour Me Romain Jordan, l’avocat du fils adoptif de la marquise, cette plainte contre X est «une outrance » comme il l’explique sur France Bleu Pays Basque : « On n'a pas de mots, on regrette qu'il soit incapable de respecter la période de deuil ».

« C’est encore une outrance » déclare Me Romain Jordan (France Bleu Pays Basque)

Me Romain Jordan ajoute : « mon client n'a rien à cacher, il veut juste respecter la volonté de sa maman qu'il a aimé, qu'il voudrait pleurer dans la dignité, mais son frère en est incapable ».

Soledad Cabeza de Vaca, marquise de Moratalla, était née d’un père issu de la noblesse ibérique, Antonio Cabeza de Vaca, dont l’un des ancêtres, Alvar Nunez Cabeza de Vaca (1488-1559), était un illustre conquistador.

Mais sa fortune, difficile à évaluer précisément, viendrait en fait de sa mère, Olga Leighton, une veuve anglaise qui la tenait de son premier mari. France Bleu Pays Basque avance le chiffre d’une fortune évaluée à au moins 150 millions d’euros.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article