Journaliste et patron de presse. La vie de François Régis Hutin en sept dates clefs

Publié le par Ouest France

Journaliste et patron de presse. La vie de François Régis Hutin en sept dates clefs

Ouest-France est en deuil. François Régis Hutin s’est éteint à l’âge de 88 ans à Rennes, dimanche soir 10 décembre 2017. Un journaliste et patron de presse qui a consacré toute sa vie au journal. Sept dates pour illustrer son parcours exceptionnel.

François Régis Hutin, une vie au service du journal Ouest-France et de ses lecteurs. | Ouest-France

François Régis Hutin, une vie au service du journal Ouest-France et de ses lecteurs. | Ouest-France

1929

Naissance, à Rennes, de François Régis Hutin. Sa mère, Magdeleine Desgrées du Lou, est fille d’Emmanuel Desgrées du Lou, le co-fondateur, avec l’abbé Trochu, de l’Ouest-Eclair en 1899. Son père, Paul Hutin, originaire de la Meuse, ancien combattant de Verdun, est alors secrétaire général de l’Ouest-Eclair. Il quitte le journal en 1940 pour ne pas cautionner sa parution sous l’occupation. À la Libération, Paul Hutin fonde Ouest-France dont le premier numéro paraît le 7 août 1944.

1948

François Régis Hutin entre au séminaire de la Mission de France, à Lisieux. En 1952, il entreprend un tour du monde de deux ans dans la marine marchande comme garçon d’équipage. De retour en France, il suit des études de sociologie à Paris.

1961

Entrée à Ouest-France comme journaliste attaché à la direction. Quatre ans plus tard, alors que Louis Estrangin est nommé directeur de la publication après le retrait de Paul Hutin, son fils devient directeur général adjoint.

En 1972, le siège de Ouest-France quitte l’immeuble historique du centre de Rennes pour rejoindre Chantepie. | Archives Ouest-France

En 1972, le siège de Ouest-France quitte l’immeuble historique du centre de Rennes pour rejoindre Chantepie. | Archives Ouest-France

1972

Le siège et les imprimeries de Ouest-France quittent l’immeuble historique du centre de Rennes pour rejoindre le nouveau siège à Chantepie.

François Régis Hutin avec le Dalai Lama. C'était un homme de rencontres. | Archives Ouest-France.

François Régis Hutin avec le Dalai Lama. C'était un homme de rencontres. | Archives Ouest-France.

1981

Fondation de l’association « Ouest-France Solidarité » à la suite de l’association l’Aide aux lépreux (Égypte). Depuis, Ouest-France Solidarité a mené plus de 30 opérations sur tous les continents. Sept ans plus tard, Ouest-France est le premier journal en France, à se doter d’une charte dans le traitement des faits divers. Elle est résumée en une formule : "Dire sans nuire, montrer sans choquer, témoigner sans agresser, dénoncer sans condamner."

1984

François Régis Hutin succède à Louis Estrangin à la présidence de Ouest-France.

François Régis Hutin succéda à Louis Estrangin. | Archives Ouest-France

François Régis Hutin succéda à Louis Estrangin. | Archives Ouest-France

1990

Importante réforme de structure pour Ouest-France. Pour préserver l’indépendance du journal, il dépend désormais d’une association à but non lucratif, « l’association pour le soutien des principes de la démocratie humaniste », aujourd’hui présidée par le journaliste Jacques Duquesne.

2016

François Régis Hutin quitte ses fonctions opérationnelles et devient président du comité éditorial qu'il fonde. Louis Echelard lui succède aux postes de président du directoire et de directeur de la publication, tandis que Matthieu Fuchs, gendre de François Régis Hutin, devient vice-président du directoire et directeur général.

Pendant 32 ans, jusqu’en octobre 2016, François Régis Hutin a piloté le développement de Ouest-France (1300 salariés). Il a permis à notre quotidien de devenir le premier quotidien francophone avec une diffusion quotidienne de 690 000 exemplaires et une audience internet de 65 millions de visites par mois. Et signait encore à la Une de notre journal, samedi matin, un éditorial : « Paix pour Jérusalem ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article