Nécrologie Gisèle Giraudeau, résistante déportée nantaise

Publié le par Presse Ocean

Nécrologie Gisèle Giraudeau, résistante déportée nantaise

Elle était la sœur de Joseph Fraud, instituteur et résistant communiste, responsable inter-départemental pour le Front national, et FTPF. Gisèle Giraudeau s'est éteinte à l'âge de 93 ans.

La résistante-déportée Gisèle Giraudeau s'est éteinte à l'âge de 93 ans.  Photo archives PO

La résistante-déportée Gisèle Giraudeau s'est éteinte à l'âge de 93 ans. Photo archives PO

Fille de cheminot - le père était chef de gare à Treillières, au Nord de Nantes - Gisèle Giraudeau seconde son frère dans la Résistance. Elle est arrêtée le 3 avril 1944, sur son lieu de travail, à la Sécurité sociale, rue de la Brasserie à Nantes où elle est secrétaire. Torturée à plusieurs reprises par la Gestapo qui cherche son frère (il sera arrêté plus tard et déporté), Gisèle Fraud est transférée le 27 avril à Romainville, avant le départ, le 12 mai, pour le camp de concentration de Ravensbrück où elle arrive cinq jours plus tard. Elle est ensuite dirigée vers le kommando de travail de Zwodau (Tchécoslovaquie).

Elle rentrera à Nantes, très affaiblie, le 22 mai 1945. Fidèle à ses camarades décédées dans les camps, elle était membre de l'association les Relais de la Mémoire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article