"Hippocrate aux enfers", enquête sur l'horreur des médecins nazis

Publié le par Allodocteurs

"Hippocrate aux enfers", enquête sur l'horreur des médecins nazis

"Hippocrate aux enfers", documentaire de Michel Cymes et Claire Feinstein, réalisé par Jean-Pierre Devillers, est diffusé ce mardi 30 janvier à 23h05 sur France 2. Il met en lumière un élément peu connu de l'horreur des camps de concentration : le rôle des "médecins de la mort".

"Hippocrate aux enfers", enquête sur l'horreur des médecins nazis

De 1933 à 1945, dans les camps de concentration, des médecins ont commis les pires atrocités sur des déportés, au nom de la « recherche scientifique ». C’est cette facette de la barbarie nazie que Michel Cymes, en association avec Claire Feinstein, a décidé d’explorer.

"C’est une quête personnelle. Mes deux grands-pères sont morts à Auschwitz. Lors d’un voyage, je me suis retrouvé devant un ancien bloc où avaient eu lieu ces expérimentations. Je me suis dit qu’il fallait faire un documentaire pour apprendre au public cette partie de l’histoire très mal connue", explique le présentateur du Magazine de la Santé à Allodocteurs.fr.

Plus de 70% des médecins allemands de l'époque ont répondu à l'appel du régime nazi

Michel Cymes y retrace le parcours de plusieurs de ces "docteurs", mandatés par les officiels nazis pour valider leur idéologie de hiérarchisation des "races". Comme il l’indique dans le documentaire, plus de 70% des médecins allemands de l’époque ont répondu à l’appel du régime et ont adhéré au parti nazi. "Ce travail a une visée pédagogique. Je veux expliquer ce qui s’est passé, le dire et le redire. Comme le disait Henri Borlant, un déporté : « Il faut, il faudra sans cesse rappeler que cela fut »"

Dans Hippocrate aux enfers, Michel Cymes essaie de comprendre comment ces médecins, qui ont prêté le serment d’Hippocrate, ont pu commettre de telles atrocités. "J’ai pris conscience du pouvoir incroyable du médecin sur le patient. On pense qu’un médecin ne peut par définition pas faire de mal, puisqu’on l’a formé à faire le bien", affirme le médecin.

Un débat, présenté par Marie Drucker, suivra la diffusion du film. Hippocrate aux enfers sera projeté dans plusieurs facultés de médecine, où Michel Cymes ira débattre. "Ma grande fierté, c’est qu’on en parle", confie-t-il.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article