Un ex-agent de la CIA a été arrêté aux Etats-Unis pour possession de documents secrets

Publié le par Franceinfo

Un ex-agent de la CIA a été arrêté aux Etats-Unis pour possession de documents secrets

L'ancien agent était en possession d'une liste d'agents, de comptes-rendus de rencontres et des adresses d'abris clandestins.

Le hall d'entrée du QG de la CIA à Langley en Virginie, le 14 août 2008. (Larry Downing / Reuters)

Le hall d'entrée du QG de la CIA à Langley en Virginie, le 14 août 2008. (Larry Downing / Reuters)

La réalité ressemble parfois à un épisode de la série Homeland. Un ex-agent de la CIA a été arrêté aux Etats-Unis pour possession de documents top secret, notamment une liste d'agents, des comptes-rendus de rencontres et des adresses d'abris clandestins, a annoncé, mardi 17 janvier, le ministère de la Justice américain.

Jerry Chun Shing Lee, 53 ans, a été arrêté lundi soir à son arrivée à l'aéroport J.F. Kennedy à New York, pour des faits remontant à 2012. Cet ancien militaire naturalisé américain a rejoint en 1994 la CIA, où il était chargé de recruter et gérer des agents pour le compte des services secrets américains. A ce titre, il avait été posté dans plusieurs pays en 1994, que le communiqué n'identifie pas, jusqu'à ce qu'il quitte la CIA en 2007 pour s'installer à Hong-Kong.

Il risque jusqu'à dix ans de prison

En 2012, Jerry Chun Shing Lee et sa famille ont quitté Hong-Kong pour s'installer en Virginie, dans la banlieue de Washington. Pour une raison que le communiqué ne précise pas, le FBI a fouillé la chambre d'hôtel à Honolulu où l'ex-agent avait fait escale, et découvert deux carnets remplis d'informations classées top secret qu'il n'était pas censées détenir car il devait les restituer à son départ de la CIA.

"Les agents ont trouvé deux carnets contenant des notes manuscrites qui faisaient état d'informations classées secret défense, notamment les identités réelles et les numéros de téléphone d'employés clandestins de la CIA, des notes prises pendant des réunions avec des agents, les lieux des rencontres et les adresses d'abris clandestins", précise le ministère de la Justice. L'ex-agent a été inculpé de possession illégale d'informations relatives à la sécurité nationale, une accusation passible de dix ans de prison.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article