Netanyahu juge "inacceptables" les propos du Premier ministre polonais sur la Shoah

Publié le par Europe 1

Netanyahu juge "inacceptables" les propos du Premier ministre polonais sur la Shoah

Le Premier ministre israélien, qui s'est entretenu au téléphone avec Mateusz Morawiecki, a affirmé qu'il n'y avait "pas lieu de comparer les actes des Polonais et des juifs durant la Shoah", selon un communiqué.

"Il y a un [...] un manque de sensibilité face à la tragédie de notre peuple", a déclaré Netanyahu dans un communiqué. AFP

"Il y a un [...] un manque de sensibilité face à la tragédie de notre peuple", a déclaré Netanyahu dans un communiqué. AFP

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a signifié dimanche à son homologue polonais que ses propos sur les "auteurs juifs" de la Shoah étaient "inacceptables" et infondés, a indiqué son bureau.

Benjamin Netanyahu, qui s'est entretenu au téléphone avec Mateusz Morawiecki, a affirmé qu'il n'y avait "pas lieu de comparer les actes des Polonais et des juifs durant la Shoah", selon un communiqué. "Il lui a dit que ses propos étaient inacceptables".

En cause : la réponse du Premier ministre polonais à un journaliste. Il faisait référence à la réponse apportée samedi en Allemagne par le Premier ministre polonais à un journaliste israélien, Ronen Bergman, qui lui demandait s'il serait puni en Pologne en racontant l'histoire de membres de sa famille déportés après avoir été dénoncés par leurs voisins polonais durant la Seconde Guerre mondiale. "Ce ne sera pas puni, ce ne sera pas considéré comme criminel que de dire qu'il y avait des auteurs polonais (du génocide juif), tout comme il y avait des auteurs juifs, des auteurs ukrainiens ou allemands", avait indiqué Mateusz Morawiecki, défendant la récente loi controversée punissant ceux qui établiraient une responsabilité polonaise dans l'Holocauste.

Netanyahu parle d'un "manque de sensibilité". Le Premier ministre israélien a affirmé à son homologue polonais lors de leur entretien téléphonique que "le but de la Shoah était de détruire le peuple juif" et que "chaque juif était condamné à mort" à cause de son identité. Samedi, Benjamin Netanyahu avait déjà vivement réagi, qualifiant les propos de Mateusz Morawiecki de "scandaleux". "Il y a un problème lié à une incapacité de comprendre l'histoire et un manque de sensibilité face à la tragédie de notre peuple", avait-il déclaré dans un communiqué.

Des croix gammées sur l'ambassade polonaise de Tel-Aviv. La police israélienne a par ailleurs annoncé dimanche avoir ouvert une enquête après la découverte de graffitis à l'entrée de l'ambassade polonaise à Tel-Aviv. Selon des photos envoyées par la police, on peut y voir des croix gammées et des slogans comparant la Pologne au régime nazi.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article