La Russie va enquêter sur l’affaire Skripal et sur le décès de Nikolaï Glouchkov

Publié le par Sud Ouest

La Russie va enquêter sur l’affaire Skripal et sur le décès de Nikolaï Glouchkov

Une enquête pour "meurtre" a été ouverte par la Russie après le décès inexpliqué de Nikolaï Glouchkov à Londres. Une autre enquête, pour "tentative d’assassinat", concerne l’empoisonnement de la fille de Sergueï Skripal.

Des investigations ont lieu à l'endroit où Sergueï Skripal et sa fille ont été empoisonnés, à Salisbury. Ben Stansall AFP

Des investigations ont lieu à l'endroit où Sergueï Skripal et sa fille ont été empoisonnés, à Salisbury. Ben Stansall AFP

Les autorités russes ont annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête pour le "meurtre" de Nikolaï Glouchkov, exilé russe au Royaume-Uni et ancien allié du défunt oligarque Boris Berezovski, retrouvé mort dans des circonstances inexpliquées à Londres lundi. Dans un communiqué, le Comité d’enquête, organisme indépendant chargé des principales affaires, se dit "prêt à travailler avec les organismes compétents en Grande-Bretagne".

"Tentative d’assassinat de Ioulia Skripal"

Par ailleurs, le même comité a annoncé l’ouverture d’une enquête pour "tentative d’assassinat" après l’empoisonnement de la fille de l’ex-agent double Sergueï Skripal, le 4 mars à Salisbury. Lui aussi a été empoisonné mais n’est pas concerné par l’enquête.

"Une enquête pour tentative d’assassinat de la citoyenne russe Ioulia Skripal (…) perpétrée à Salisbury au Royaume-Uni a été ouverte le 16 mars", a sobrement commenté le comité d’enquête dans un communiqué.

Soutenu par ses alliés, le Royaume-Uni accuse la Russie d’être responsable de ce double empoisonnement, ce que Moscou nie fermement. Alors que la Première ministre britannique Theresa May a annoncé un éventail de sanctions à l’encontre de la Russie, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a fait savoir mardi que son pays se tenait prêt à "riposter".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article