Barbara Bush, matriarche d’une grande dynastie républicaine, est décédée

Publié le par Courrier International

Barbara Bush, matriarche d’une grande dynastie républicaine, est décédée
Barbara Bush, matriarche d’une grande dynastie républicaine, est décédée

“Elle a occupé cette place extrêmement rare dans la vie américaine : être la femme d’un président et la mère d’un autre”, écrit le Dallas Morning News après le décès de Barbara Bush le 17 avril dans sa maison de Houston, deux jours après avoir décidé de ne pas poursuivre son traitement médical, à l’âge de 92 ans. Femme de l’ancien président américain George H. W. Bush et mère de l’ex-président George W. Bush, elle était “indomptable et impétueuse”, titre le quotidien texan, rappelant que “la matriarche de la dynastie du GOP [Grand Old Parti, surnom du Parti républicain] était une militante de l’alphabétisation”.

Née à New York, où elle a grandi, “elle possédait cette force intérieure qui sous-tend une vie extraordinaire”, explique le journal dans son éditorial. Mariée en 1945 à George Bush, alors pilote naval dans l’armée, elle s’est installée dans l’ouest du Texas à l’âge de 19 ans pour y devenir “une force au sein d’une des familles politiques les plus brillantes de l’histoire américaine”.

Le Dallas Morning News ajoute que “son héritage se retrouvera s la compassion dont elle faisait preuve envers les autres” et rappelle qu’en tant que première dame, “dans une période de peur irrationnelle au sujet de la contamination par le virus du VIH, elle s’était battue contre la stigmatisation des personnes atteintes de cette maladie”. En 1989, elle avait notamment rendu une célèbre visite à des enfants malade du Sida dans un centre médical de Washington, où elle avait tenu dans ses bras et embrassé un nouveau-né atteint du VIH devant les caméras. Mais son grand cheval de bataille a été l’alphabétisation, rappelle le quotidien : sa fondation, la Barbara Bush Foundation for Family Literacy, lancée alors qu’elle était à la Maison Blanche, continue de fonctionner. En 2014, note le journal, elle a ainsi distribué plus de 40 millions de dollars et soutenu plus de 1 500 programmes d’alphabétisation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article