Un sous-marin nazi retrouvé relance la piste de la fuite de hauts dignitaires

Publié le par Le Point

Un sous-marin nazi retrouvé relance la piste de la fuite de hauts dignitaires

Un sous-marin vient d'être retrouvé au large des côtes danoises, selon les informations de « The Independent ». Il aurait pu transporter de hauts dignitaires nazis.

Ce sous-marin aurait pu permettre à de hauts dignitaires nazis de prendre la fuite alors que le Reich était en train de s'écrouler.

Ce sous-marin aurait pu permettre à de hauts dignitaires nazis de prendre la fuite alors que le Reich était en train de s'écrouler.

Nous sommes entre fin avril et début mai 1945 et le Reich est en train de s'effondrer. Alors que les derniers hauts dignitaires nazis veulent fuir, ils estiment que la meilleure solution pour éviter de se faire arrêter par les Russes est la voie maritime. L'U-3523 apparaît donc comme le moyen de transport idéal. En effet, ce sous-marin dernière génération pouvait rester immergé plus longtemps que les autres. Ainsi, grâce à son autonomie, ces chefs nazis et leur butin auraient pu rejoindre l'Amérique du Sud sans faire d'escale. Les Britanniques avaient bien assuré avoir fait couler ce sous-marin le 6 mai 1945, mais jusqu'à présent il n'avait jamais été retrouvé.

Ce n'est que cette année, 73 ans plus tard, que des chercheurs du Sea War Museum Jutland ont mis la main dessus, révèle The Independent. L'épave du sous-marin se trouvait dans le détroit de Skagerrak, à 18 kilomètres au nord de la ville de Skagen, au Danemark. Il semblerait donc que l'équipage britannique du bombardier B24 Liberator l'avait bien neutralisé. Seulement, il y avait une erreur dans l'estimation de la position du sous-marin. Les membres de l'équipage auraient déclaré que l'épave se situait à 16 kilomètres de l'endroit où elle se trouvait réellement.

Une erreur de position à l'origine de cette découverte tardive

Mais un mystère demeure : qui était présent à l'intérieur de ce U-3523 ? Les chercheurs n'ont aucun élément pour dire si, oui ou non, de hauts dignitaires nazis se trouvaient à bord. Ils pensent néanmoins que le sous-marin devait être en fuite au moment où il a été touché par le bombardier britannique. Dans un communiqué dont The Independent se fait l'écho, les chercheurs ont déclaré : « Après la guerre, il y a eu beaucoup de rumeurs. [...] Mais personne ne sait si l'Argentine était la destination du sous-marin, ni même si l'U-boat avait des objets de valeur ou des passagers à bord en plus de l'équipage de 58 personnes, qui ont toutes péri à 123 mètres de profondeur. »

Néanmoins, la question reste ouverte puisque deux sous-marins allemands sont parvenus à rejoindre l'Argentine dans les mois qui ont suivi la fin de la guerre. Il s'agit de l'U-530 et de l'U-977. Des informations de presse avaient alors parlé d'un rapport de police qui aurait fait état de la présence d'un officier haut gradé et d'un civil débarqués du premier sous-marin. Dans les deux cas, les capitaines avaient assuré qu'il n'y avait que des membres de l'équipage à bord.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article