Décès de John McCain : l’assourdissant silence de Donald Trump

Publié le par Sud Ouest

Décès de John McCain : l’assourdissant silence de Donald Trump

Le silence de Donald Trump après la mort de John McCain isole le président des États-Unis et illustre, selon ses détracteurs, son incapacité à rassembler le pays, même dans un moment de deuil.

John McCain et Donald Trump ne s'appréciaient guère...Mandel Ngan / AFP

John McCain et Donald Trump ne s'appréciaient guère...Mandel Ngan / AFP

C’est un symbole fort qui n’a échappé à personne : à la Maison Blanche, les drapeaux mis en berne au cours du week-end étaient de nouveau déployés à pleine hauteur lundi matin, contrairement à ceux du Capitole. Le contraste est saisissant : depuis le décès samedi à 81 ans du sénateur républicain au verbe haut, les hommages s’accumulent, des deux côtés de l’échiquier politique, mais aussi à travers le monde. Lundi matin, un moment de silence a été observé à la Bourse de New York en son honneur. 

Communiqué de la Maison blanche retoqué

Le locataire de la Maison Blanche, lui, s’en est tenu à un tweet laconique, dans lequel il a adressé ses condoléances à la famille. Contrairement à son vice-président, Mike Pence, ou à sa femme, Melania, il n’a pas dit un mot sur la vie, le parcours ou les combats de cet homme qui a siégé pendant plus de 35 ans au Congrès et fut deux fois candidat à la Maison Blanche.

Selon le Washington Post, Donald Trump a refusé la publication d’un communiqué préparé par ses services, dans lequel l’ancien prisonnier de la guerre du Vietnam y était qualifié de "héros". La rupture avec les codes et les usages de la politique américaine fut la marque de fabrique du candidat Trump. Elle est aussi, dans une large mesure, celle du président Trump. Mais le fait qu’il pousse cette logique aussi loin, dans un pays friand de moments – même éphémères – d’unité nationale, a surpris, choqué.

Un opposant à Donald Trump

Or, le malaise devrait perdurer, car les hommages à l’élu octogénaire vont s’étaler sur toute la semaine, jusqu’aux funérailles nationales prévues samedi en présence de nombreux élus et dignitaires américains et étrangers. Selon les médias américains, John McCain avait expressément demandé à ce que Donald Trump ne soit pas présent à ses funérailles.

Candidat malheureux à la présidentielle de 2008 face à Barack Obama, John McCain avait dit en 2016 qu’il ne voterait pas pour Donald Trump, désigné par son parti pour affronter Hillary Clinton. Consterné par le discours de repli nationaliste et protectionniste du milliardaire, il dénonçait aussi ouvertement – et avec une liberté de ton sans équivalent dans le camp républicain – le style et les provocations de l’ancien homme d’affaires de New York.

Décès de John McCain : l’assourdissant silence de Donald Trump
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article