Hautes-Alpes : un bunker de la Seconde Guerre mondiale en réhabilitation

Publié le par Astrig Agopian avec ND

Hautes-Alpes : un bunker de la Seconde Guerre mondiale en réhabilitation

Abandonné depuis les années 50, l'ouvrage militaire des Aittes est réhabilité par des habitants du village de Cervières. Une plongée dans l'Histoire de la Seconde Guerre mondiale

Ce bunker a été entièrement creusé dans le roc, à la base de la montagne du Lasseron / France 3 / Fabien Madigou

Ce bunker a été entièrement creusé dans le roc, à la base de la montagne du Lasseron / France 3 / Fabien Madigou

L'ouvrage des Aittes comprend 350 mètres de galerie creusés dans la montagne et trois postes de tirs. Construit entre 1932 et 1937 par l'Armée française, ce bunker est situé à Cervières, commune française située dans les Hautes Alpes, juste à côté de la frontière italienne. 

Un sous-marin terrestre

"Il y avait une moyenne de 70 personnels qui vivaient là et qui auraient pu être obligés de vivre en autarcie pendant 35 jours, ce qui était prévu dans toute la ligne Maginot," explique Raymond Colomb, membre de l'Association du Fort des Aittes. 

L'équipage (c'est comme cela que l'on appelait le personnel des ouvrages Maginot) disposait d'un groupe électrogène, d'un système mécanique en cas de panne, d'une cuisine, de points d'eau et de dortoirs. Dans le contexte de la guerre, tout était prévu pour vivre dans le confinement total. 

Un reportage réalisé par Philippe Fabrègues, Fabien Madigou et Martine Morand :

Intervenants:

  • Raymond Colomb, Association du Fort des Aittes
  • Jean-Paul Albertin, Association du Fort des Aittes 
Le bunker a été entre les mains des Français, des Italiens puis des Allemands. / Fabien Migou / France 3

Le bunker a été entre les mains des Français, des Italiens puis des Allemands. / Fabien Migou / France 3

Une seconde vie

Lorsque l'armistice du 22 juin 1940 est signée, le Fort des Aittes passe sous le contrôle de l'Italie, puis de l'Allemagne. La Seconde Guerre mondiale prend fin en 1945 et dans les années 50, le bunker est abandonné. 

Mais depuis 2000, des habitants du village de Cervières rééquipent l'ouvrage militaire. Cette réhabilitation a pour objectif de pouvoir le faire visiter. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article