Tribune anonyme contre le président américain : Donald Trump prêt à tout pour retrouver la "taupe"

Publié le par LCI

Tribune anonyme contre le président américain : Donald Trump prêt à tout pour retrouver la "taupe"

ÉTATS-UNIS - Donald Trump souhaite désormais que la justice enquête sur le haut responsable qui, dans une tribune anonyme publiée par le New York Times, a dénoncé son incompétence.

Tribune anonyme contre le président américain : Donald Trump prêt à tout pour retrouver la "taupe"

La "taupe" la plus célèbre des Etats-Unis sera-t-elle débusquée ? Trois jours après la publication d'une tribune anonyme dans le New York Times, la colère de Donald Trump demeure entière. Et le président américain semble décidé à mettre un nom sur celui qui affirme lutter de l'intérieur contre ses "pires penchants".

Le style de l'écriture, la référence à tel événement ou tel individu : le moindre indice est décortiqué par l'administration Trump pour tenter d'identifier celui qui aurait rédigé cette tribune incendiaire. Selon le New York Times ce samedi, la Maison Blanche aurait établi une liste de 12 suspects potentiels. Preuve de l'embarras qui a gagné le pouvoir, ministres, conseillers et proches du président se sont succédés dans les médias pour nier en être l'auteur. L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, Nikki Haley, a déploré la méthode utilisée. "Quand je suis en désaccord avec le président, je le lui dit directement", a-t-elle assuré. "Mon collègue anonyme aurait dû en faire autant".

Détecteur de mensonges

La Maison Blanche ira-t-elle jusqu'à utiliser un détecteur de mensonges ? C'est en tout cas la suggestion du sénateur du Kentucky Rand Paul. Des conseillers ont discuté de cette possibilité de faire passer les membres de l'administration suspectés au polygraphe. Autre hypothèse : que les cadres de la Maison Blanche signe une déclaration, dans laquelle ils assureraient officiellement ne pas être l'auteur du texte. Un moyen de pression supplémentaire, si l'affaire venait à être portée en justice.

En attendant d'éventuels progrès de cette enquête interne, Donald Trump a demandé ce samedi le soutien de son ministre de la Justice. Jeff Sessions "devrait enquêter" pour découvrir "qui est l'auteur de cette tribune, parce que je crois vraiment que c'est une question de sécurité nationale", a lancé le président républicain dans son avion Air Force One lors d'un déplacement entre les Etats du Montana et du Dakota du Nord. Fait notable : Donald Trump, qui ne rate jamais une occasion de dénoncer le travail des journalistes régulièrement qualifiés d'"ennemis du peuple", a encouragé ces derniers à redoubler d'efforts pour percer le mystère.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article