Une Française récupère un Renoir volé par les nazis

Publié le par Le Figaro

Une Française récupère un Renoir volé par les nazis

Le tableau s'intitule "deux femmes dans un jardin". Il appartenait au grand-père d'une Française qui s'est vue restituer l'oeuvre par les Etats-Unis, révèle Franceinfo. 

Une Française récupère un Renoir volé par les nazis

Peinte par Pierre-Auguste Renoir en 1919, la peinture avait été volée par des nazis lors de la Seconde Guerre mondiale à un collectionneur juif, Alfred Weinberger. Sa petite-fille, Sylvie Sulitzer, s'est vu remettre le tableau par les Etats-Unis lors d'une cérémonie officielle organisée par le Museum of Jewish Heritage, à New York. 

C'est une longue enquête qui a permis de retrouver la propriétaire des "Deux femmes dans un jardin", explique FranceInfo. C'est d'abord la maison d'enchères Christie's qui s'est interrogée sur sa provenance, contactant la police. Elle s'était vu confier la toile en 2013. Les services du procureur fédéral de Manhattan et le FBI lancent alors leur enquête et découvrent qu'elle est en lien avec Sylvie Sulitzer. C'est grâce au cabinet d'avocats allemand, von Trott zu Solz Lammek, qu'ils retracent le parcours de l'oeuvre. Spécialisé dans la recherche d'œuvres spoliées par les Nazis, le cabinet disposait de la liste de l'ensemble des oeuvres qu'Alfred Weinberger possédait, mais n'avait jamais pu récupérer. En effet, après l'invasion allemande, Alfred Weinberger, son grand-père, avait fui Paris, où il avait laissé dans un coffre de la banque Morgan, sa collection qui avait ensuite été saisie en 1941 par les Nazis. A la fin de la guerre, l'homme a tenté de retrouver ses biens mais la collection a été dispersée et il n'a pu récupérer qu'une partie. 

"Je suis vraiment reconnaissante de pouvoir montrer à ma famille bien-aimée, où qu'elle soit, qu'après tout ce qu'ils ont traversé, il y a une justice", a déclaré Sylvie Sulitzer, citée par France Info. La femme ignorait l'existence de ce bien de famille. Mai selle a souligné qu'il manquait encore quatre tableaux de Renoir et un Delacroix, dont elle explique qu'il n'existe, à ce jour, aucune trace.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article