VIDEO. Un ado enchaîne les mimiques derrière Donald Trump et lui vole la vedette

Publié le par 20 Minutes avec agence

VIDEO. Un ado enchaîne les mimiques derrière Donald Trump et lui vole la vedette

BUZZ « On nous avait demandé d’être enthousiastes à chaque mot du président », a confié le jeune Américain. Il n’a fait que respecter la consigne… 

Le jeune homme en chemise à carreaux que semble montrer du doigt Donald Trump a volé la vedette au président américain lors d'un discours dans le Montana, jeudi 6 septembre. — Jim Urquhart/AP/SIPA

Le jeune homme en chemise à carreaux que semble montrer du doigt Donald Trump a volé la vedette au président américain lors d'un discours dans le Montana, jeudi 6 septembre. — Jim Urquhart/AP/SIPA

Il est la nouvelle coqueluche des réseaux sociaux aux Etats-Unis. Tyler Linfesty, un lycéen américain de 17 ans, est devenu célèbre à l’occasion du discours prononcé par Donald Trump, jeudi 6 septembre, à Billings, dans le Montana.

Les mimiques du jeune homme placé juste derrière le président ont surpris et amusé les internautes. L’adolescent a même gagné un surnom : « le gars à la chemise à carreaux ». Jusqu’à ce que le site The Daily Beast ne l’identifie.

Sourires moqueurs et airs étonnés

« On nous avait demandé d’être enthousiastes à chaque mot du président », a confié l’adolescent. Et c’est précisément ce qu’il a fait, multipliant les sourires moqueurs et les airs étonnés et marquant ostensiblement son incompréhension face à certains propos du chef de l’Etat américain. Mais aussi en prononçant très visiblement un « What ? » interloqué après une diatribe de Donald Trump.

L’attitude du jeune Américain a été repérée au bout de quelques minutes par les équipes du président. Tyler Linfesty a alors été prié de quitter le champ des caméras et a été remplacé par une jeune femme bien plus sage. Trop tard : le visage du lycéen commençait déjà à faire le tour des réseaux sociaux.

Prié de ne pas revenir

Le lycéen assure n’avoir rien prémédité. « Quand les gens s’inscrivent pour assister au meeting, leurs noms sont tirés au sort et j’ai été choisi », explique celui qui se réclame du mouvement social-démocrate américain, marqué à gauche.

Au final, Tyler Linfesty en a été quitte pour une petite frayeur : « Un gars des services secrets m’a conduit dans les coulisses et m’a dit d’attendre. Après à peu près dix minutes, on m’a dit de partir et de ne pas revenir. C’est tout. »

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article