Christine Blasey Ford

Publié le par Dominic77

Christine Blasey Ford

La première partie de l'audition de Christine Blasey Ford a été une extraordinaire démonstration de tactiques politique. La question de fond restant : que peut la technique contre la vérité et la sincérité? 

Christine Blasey Ford

Je n'ai pu regarder que le début de l'audition de Christine Blasey Fored devant la commisssion juridique du Sénat en raison d'engagements obligatoires. J'y reviendrait donc en détail après avoir tout visionné.

J'ai été frappé par la structure tactique du débat. Les Républicains ont choisi de faire poser les questions au noms des vieux mâles blancs qui constituent leur équipe à la commission par Rachel Mitchell, procureure spécialisée dans les violences sexuelles aux enfants. Dès la première image on comprend pourquoi ils ont choisi cette femme aux allures de mémère de famille tranquille habillée comme dans sa cuisine. Elle commence par établir une relation de confiance sinon cordiale avec le témoin et se tient à remplir systématiquement son questionnaire  préparée. Elle doit absolument effacer l'image d'agressivité masculine qui sous-tend obligatoirement la démarche Républicaine.. Grassley et les autre sénateurs Républicains ont pour constante de mettre les deux témoins, Ford et Kavanaugh. sur un pied d'égalité et de rappeler que Ford a attendu de longues années avant de s'exprimer. Chaque sénateur Démocrate ramène le débat sur les agressions dont sont victime les femmes et la courage de Ford. Au passage chacun porte au dossier son lot de dizaines ou de centaines de lettres de soutien.

A suivre tout à l'heure.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article