Deuxième Guerre Mondiale : les trois idées reçues sur la résistance

Publié le par Atlantico

Deuxième Guerre Mondiale : les trois idées reçues sur la résistance

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, revient sur les principales idées reçues sur la Résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale. L'historien Olivier Wieviorka est interrogé par Christophe Dickès.

Des résistants patrouillent dans les Alpes en octobre 1944. Crédit AFP

Des résistants patrouillent dans les Alpes en octobre 1944. Crédit AFP

"Les trois légendes de la Résistance” constitue le deuxième volet de nos [Cours d’Histoire] consacrés à la Résistance (Programme de Troisième et de Première). Dans cette, l’historien Olivier Wieviorka répond aux questions suivantes:

  • Comment définir le résistant au lendemain de la Guerre? Quel est son statut?
  • Quelle était la vision gaulliste de la Résistance? Faut-il opposer la vision d’une résistance civile à la vision militaire?
  • La Résistance était-elle apolitique?
  • Quelles sont les trois légendes de la Résistance? Comment se sont-elles construites puis déconstruites?
  • La résistance fut-elle hantée par le sauvetage des juifs?
  • Quel a été le rôle de l’Eglise? Qui sont les vichyso-résistants?
  • Comment est-on passé de la mémoire du héros à la mémoire de la victime? A l’ère du soupçon?

L’invité: Membre de l’Institut universitaire de France et professeur des universités à l’Ecole normale supérieure de Cachan, Olivier Wieviorka, est un spécialiste reconnu de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale auxquelles il a consacré plusieurs livres qui font autorité, dont une Histoire du Débarquement et une Histoire de la Résistance. Il a publié avec Jean Lopez Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (Perrin) et co-dirigé une Histoire militaire de la France avec Hervé Drévillon (Perrin-Ministère des Armées).

Storiavoce

Storiavoce est une radio web francophone dédiée à l’histoire antique, médiévale, moderne et contemporaine, au mouvement des idées politiques et à l’histoire de l’Art. Elle vise à mettre en lumière les événements majeurs de l’Histoire, auxquels sont associées des grandes figures, ainsi que les grands courants intellectuels. Pour cela, elle donne la parole aux meilleurs spécialistes des sujets abordés. Storiavoce est une marque l’association Voxistoria fondée par Christophe Dickès

Christophe Dickès

Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la politique étrangère et à la papauté (L’Héritage de Benoît XVI, Ces 12 papes qui ont bouleversé le monde). Il est enfin le fondateur de la radio web Storiavoce consacrée uniquement à l’histoire et à son enseignement.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article