Stormy Daniels : in bed with Donald Trump

Publié le par Le Point par Hélène Vissière, correspondante à Washington

De la taille de son pénis à ses fausses promesses, la star du porno déballe absolument tout sur sa liaison en 2006 avec le futur président.

« Full Disclosure » paraît le mois prochain aux États-Unis, juste avant les élections de mi-mandat. Un joli coup éditorial pour la star, une mauvaise nouvelle pour le président. Mandel Ngan / Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

« Full Disclosure » paraît le mois prochain aux États-Unis, juste avant les élections de mi-mandat. Un joli coup éditorial pour la star, une mauvaise nouvelle pour le président. Mandel Ngan / Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Pauvre Donald, ça doit être un sacré coup dur pour son ego… Stormy Daniels le clame haut et fort : elle n'a guère été éblouie par ses prouesses sexuelles. « C'est peut-être le sexe le moins impressionnant de ma vie, mais clairement il ne partageait pas cette opinion », écrit la star du porno dans un livre intitulé « Full Disclosure » qui sera publié le mois prochain. Stephanie Clifford, de son vrai nom, raconte sa vie – en ne cachant rien comme le proclame le titre – et évidemment sa rencontre avec le futur président Donald Trump. En 2006, lors d'un tournoi de golf au lac Tahoe en Californie, elle tape dans l'œil du promoteur immobilier. Elle croit qu'il va l'inviter à dîner, mais son garde du corps l'amène directement dans sa suite. Là, ils devisent de choses et d'autres, de sa famille notamment. Il lui montre, dit-elle, une photo de Melania et de leur fils Barron qui vient de naître. « Il était visible qu'il était sincèrement fier », note-t-elle.

Le livre compte peu de révélations bouleversantes. Il faut dire que la star s'est déjà épanchée partout depuis des années lors d'innombrables interviews. La nouveauté, c'est la description particulièrement détaillée de l'anatomie présidentielle. Elle explique que son pénis est « plus petit que la moyenne » mais pas « anormalement petit ». « Il sait qu'il a un pénis inhabituel », dit-elle en le comparant à un « champignon ».

« J'étais couchée là, énervée d'être baisée par un type avec des poils pubiens de yéti et une bite comme le personnage en forme de champignon dans Mario Kart (un célèbre jeu-vidéo, Ndlr) », écrit-elle. Bigre !

Stormy Daniels : in bed with Donald Trump

Requins

Selon son avocat, Stormy Daniels a décidé de tout déballer, car elle en a marre que l'on mette sa parole en doute. Et certaines de ses anecdotes sont tellement délirantes qu'on est bien tenté de la croire. En 2007, elle retrouve Donald Trump à l'hôtel Beverley Hills à Los Angeles où ils passent la soirée à regarder à la télé… des documentaires sur les requins. Pendant l'émission, Hillary Clinton, alors candidate aux primaires contre Barack Obama, appelle Trump. Qui semble nettement plus excité par les mœurs des créatures aquatiques que par la course à la présidentielle. « Alors même qu'il était au téléphone, son attention était concentrée sur les requins », raconte Stormy Daniels. Ce qui ne l'empêche pas, quand il raccroche, de s'exclamer : « Je l'adore, elle est tellement maligne. »

La star du porno affirme également que Trump lui a promis de la faire participer à son émission de télé-réalité The Apprentice et a même suggéré qu'on pourrait tricher un peu pour qu'elle évite l'élimination. Stormy Daniels continue à entretenir des rapports au moins téléphoniques avec le promoteur jusqu'au moment où elle comprend qu'elle n'a aucune chance de jouer dans son émission. Chaque fois qu'elle le voit à la télé par la suite, elle se disait : « J'ai couché avec ça… beurk. » Et quand il gagne les primaires, elle n'en revient pas. Elle répète à ses copines qu'il ne remportera jamais la Maison-Blanche. « Il ne veut même pas être président. »

Donald Trump n'a jamais admis une liaison avec l'actrice. Mais son avocat Michael Cohen a reconnu avoir versé 130 000 dollars à Stormy Daniels, selon lui à l'instigation du promoteur, pour acheter son silence avant les élections. Cela n'a pas empêché le scandale. Le mois dernier, Michael Cohen a plaidé coupable pour infraction aux règles de financement de campagne et autres tripatouillages. Stormy Daniels, reine du marketing, sort son livre juste avant les élections de mi-mandat, ce qui ne va pas manquer de remettre sur le devant de la scène les innombrables affaires d'adultère dont Donald Trump est accusé.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article