Rubygate: nouvelle mise en examen de Berlusconi

Publié le par Le Matin

Rubygate: nouvelle mise en examen de Berlusconi

Mis en examen vendredi, le «Cavaliere» aurait payé une femme en échange de son faux témoignage. 

Silvio Berlusconi est aujourd'hui âgé de 81 ans. Image: Keystone

Silvio Berlusconi est aujourd'hui âgé de 81 ans. Image: Keystone

Un procureur a demandé vendredi la mise en examen de Silvio Berlusconi pour subornation de témoin lors de son procès de 2013 pour relations sexuelles tarifées avec une mineure.

D'après le parquet de Turin, l'ex-président du Conseil a payé une ancienne infirmière et modèle, Roberta Bonasia, en échange de son faux témoignage lors de son procès pour relations sexuelles avec Karima El Mahroug. Cette danseuse de cabaret marocaine, plus connue sous son nom de scène de Ruby Rubacuori (la voleuse des coeurs), avait 17 ans à l'époque des faits.

Rubygate: nouvelle mise en examen de Berlusconi

Roberta Bonasia était l'une des témoins qui ont raconté à la barre les soirées licencieuses surnommées «Bunga Bunga» dans la résidence privée de M. Berlusconi à Arcore, près de Milan. Des soirées que l'ancien chef de gouvernement présentait comme des dîners raffinés.

Condamné, puis disculpé

Silvio Berlusconi avait été condamné en première instance à sept ans de prison pour incitation à la prostitution de mineure. Il avait été disculpé en appel l'année suivante, la cour ayant établi que rien ne prouvait qu'il connaissait l'âge de «Ruby».

La justice enquête depuis sur de possibles corruptions de témoins. L'accusation affirme que Silvio Berlusconi a versé dix millions d'euros en échange de témoignages favorables. Des procédures sont en cours devant différents tribunaux, dont celui de Turin.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de l'avocat de M. Berlusconi, qui a démenti par le passé toute malversation dans cette affaire.

Il tente un retour en politique

A 81 ans, l'ex-«Cavaliere» tente de revenir à l'avant-scène de la vie politique italienne en vue des prochaines législatives, prévues au printemps prochain. Son parti, Forza Italia, est le pivot de la coalition de droite qui est actuellement en tête des intentions de vote mesurées par les instituts de sondage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article