Raymond Laval, sa vie la plume à la main

Publié le par J-François Laval

Raymond Laval, sa vie la plume à la main
Raymond Laval raconte des épisodes marquants de sa vie

Raymond Laval raconte des épisodes marquants de sa vie

À Gourdon, Raymond Laval est un homme fort occupé. Dans sa belle, et vielle maison de Gourdon, le nonagénaire vit au milieu de ses vieux papiers, de ses livres, et de ses nombreux souvenirs. Aujourd'hui il vient de terminer un livre, un recueil de souvenirs, «Une vie la plume à la main».

Qui êtes-vous ?

Un homme de 95 ans qui se souvient. Je suis né en Bouriane, c'est là que j'ai mes racines. Mon père qui était cheminot, au plus bas de son grade, s'occupait avec ma mère de sa petite ferme ; il revendiquait avec fierté son état de paysan. Tout jeune, j'avais une rage d'apprendre. C'est ainsi que je suis devenu instituteur à Ladirat dans le nord est du département ; j'avais préparé dans des conditions difficiles une licence en lettres.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, j'ai participé à la Résistance dans la région, aux côtés de Maurice Faure, Jean Admirat, Jean Mazet, et bien d'autres. Puis devenu inspecteur de l'Éducation national, j'ai accompli ma carrière dans plusieurs pays d'Afrique noire, Congo, Côte d'Ivoire, au Gabon, et au Maghreb. Aujourd'hui à la retraite, je me souviens.

Comment avez-vous procédé pour écrire cet ouvrage ?

C'est la somme de notes que j'ai consignées tout au long de ma vie, sur des épisodes marquants, des réflexions, des coups de cœur. J'ai rassemblé dans ce petit livre la mémoire d'un homme qui a été actif pendant une cinquantaine d'années. Dans ce livre mes pensées rebondissent entre époques, continents et sujets d'actualité, au fil d'un cheminement alphabétique.

Pourquoi avez-vous décidé d'écrire ce livre ?

Pour témoigner, et aussi pour le plaisir du lecteur. C'est également une exploration salutaire de mon passé.

« Une vie, la plume à la main », édition Librinova, disponible dans les librairies de Gourdon au prix 12,90 €.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article