Mort de Jacques Bodoin, doyen des chansonniers

Publié le par Les Nouvelles Calédoniennes

CULTURE. L’humoriste, acteur et chanteur, Jacques Bodoin, doyen des chansonniers français, célèbre notamment pour son sketch La table de multiplication et son personnage de cancre, Philibert, est décédé, vendredi, à l’âge de 97 ans.

Jacques Bodoin a aussi prêté sa voix à plusieurs personnages dans des films et séries d’animation. Photo AFP

Jacques Bodoin a aussi prêté sa voix à plusieurs personnages dans des films et séries d’animation. Photo AFP

Né le 26 mars 1921 à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), célèbre des années 50 aux années 80 pour ses sketches, ses participations à des émissions de télévision et de radio, ses apparitions au cinéma et ses doublages, notamment du personnage de Pollux à l’accent « british » dans Le manège enchanté, Jacques Bodoin avait fait ses débuts en 1945 au sein des Compagnons de la musique, groupe vocal à l’origine de la création des Compagnons de la chanson. Artiste de music-hall touche-à-tout, il s’était ensuite illustré avec ses sketches, parmi lesquels La table de multiplication - son plus gros succès -, La leçon d’anglais et La panse de brebis farcie, et son personnage de cancre prénommé Philibert.

« Jacques Bodoin, qui était le doyen des chansonniers, a apporté une grande modernité à l’art chansonnier », a indiqué Jacques Mailhot, directeur du Théâtre des Deux Ânes, dont Jacques Bodoin avait été un pensionnaire célèbre jusque dans les années 80. « Il avait cette singularité de camper des personnages, dont le célèbre Philibert qu’il faisait sur scène. Il avait la faculté de passer d’un personnage d’une voix à l’autre, dans la lignée de Fernand Raynaud », a-t-il ajouté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article