Décès de l'ancien élu tararien Robert Malatray : la tristesse du PS de l'Ouest rhodanien

Publié le par Le Progrès

Alors que les obsèques ont lieu ce mardi à Roanne, la section locale du PS a envoyé un communiqué de presse.

Robert Malatray s'est éteint dans la nuit du 9 au 10 août. Photo d'archives Progrès/Jessica Bissay

Robert Malatray s'est éteint dans la nuit du 9 au 10 août. Photo d'archives Progrès/Jessica Bissay

"C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Robert Malatray ce 10 août. Il a été une figure marquante de la vie politique tararienne pendant plus de cinquante ans, un socialiste convaincu, et néanmoins un adversaire politique respectueux et respecté. Nous tenons donc absolument à lui rendre un hommage politique".

L'hommage à Robert Malatray par Marc Appriou

"Robert Malatray a eu une vie familliale, associative bien remplie ; mais il a eu également une vie publique qui a marqué l'équilibre politique de la ville de Tarare.

Ses idées, ses prises de positions n'étaient pas d'arrière-garde mais elles étaient toujours consensuelles recherchant les interêts communs . Le respect de son opposant était de mise.

Immédiatemenbt aprés le Congrés d'Epinay en 1971, fondateur sous l'autorité de François Miterrand, du parti socialiste, Robert adhéra au parti. Il y restera fidèle de très nombreuses années jusqu'au moment ou le PS se déchira en 2014 et suite à diverses affaires qui affaiblirent le le PS et le Président François Hollande.

C'est avec ses compagnons de route, Jean Bardet , Gilles Morlat notamment que Robert sera élu conseiller municipal en 1971 sous les mandatures de Georges Vinson, un proche de François Miterrand.  Il devint dissident de la liste Vinson, il se disait « rocardien » ceci expliqua cela ! Puis resta conseiller d'opposition sous les mandats de André Beal, Jean Besson, et Robert Lamy .

Robert a pris ses responsabilités de militants en devenant Secrétaire de la section PS de Tarare jusqu'en 2003, durant plus de 8 ans. Il oeuvra à faire connaître la vie politique à Tarare et sa région auprés des élus. Durant cette pèriode, le militant-secrétaire fut un homme écouté auprès des Tarariens et reconnu des élus locaux de toute tendance ; il cotoya les responsables politiques socialistes de la fédération du Rhône et nationaux .

Robert participa activement à offrir l'alternance politique à Tarare en s'engageant auprès de la liste «  Ouvrons Tarare sur l'avenir » conduite par Thomas Chadoeuf, candidat socialiste. Ce qui se réalisa en 2008, la liste remporta les élections municipales et la gauche dirigea la commune durant un mandat .

La ligne directrice de Robert Malatray, conseiller municipal d'opposition respectueux de ses opposants sans renier ses idéaux , faisant acte de propostions et qui aujourdhui sont d'une réalité criante.

-en 2005  l'écolo , il déclarait haut et fort, indiquant que la teneur et l'esprit de ses propos se voulaient constructifs: « Valoriser plutôt que de détruire ; quelques soient les avancées techniques, un four à incinération reste un élément de rejet dans la nature ». Par ailleurs, Il soutenait le développement de la filière biogaz avec la fermentation des produits organiques, la création d'une filière boues/ argiles à partir d'agrégats du BTP.

-Robert souhaitait avec des industriels tarariens la création d'un musée du textile  pour la mémoire de la ville; espèrons que ce projet aboutisse : ce serait lui rendre un grand hommage .

-Président d'honneur du Club IDEE : association de soutien aux élus d'oppostion de Tarare,Il était soucieux de progrès et de solidarité dans le respect des valeurs républicaines.

Et, le mot « IDE E »( Imaginons Demain Ensemble) lui convenait bien. !

-Un européen convaincu et actif : Actif dans les échanges de jumelage avec Herrenberg

-Acteur dans le cadre des élections européennes de juin 2004 au coté de JJ Queyranne. Nous avons mis sur place en mai 2004, le Forum Socialiste Européen qui s'est déroulé à Sarcey , réunissant le SPD allemand de Herrenberg , le PSOE espagnol de Roca del Vallés, le PSI de Fidenza .

-Robert Malatray, un tararien qui aimait sa ville, ses hommes, ses femmes, ses activités, ses fêtes notamment celle des Mousselines, fête emblèmatique de la ville.

-Il était un esprit sportif, il fut président FootballClub, joueur et arbitre de Basket à Amplepuis, fervent soutien des verts de l'ASSE !

Robert Malatray a lutté durant plus 10 ans contre cette maladie implacable.Soutenue par son épouse, ses enfants, il a toujours gardé un regard sur la citè, sur l'événement politique en France et dans le monde .

Il est parti et il avait encore beaucoup de choses à nous dire."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article