Décès de la collectionneuse et mécène Monique Barbier-Mueller

Publié le par Tribune de Genève

Carnet noir Elle était à la tête de la plus grande collection «d'arts lointains» au monde.

Monique Barbier-Mueller appréciait également l'art contemporain. Image: Olivier Vogelsang

Monique Barbier-Mueller appréciait également l'art contemporain. Image: Olivier Vogelsang

La collectionneuse et mécène genevoise Monique Barbier-Mueller, à la tête de la plus grande collection «d'arts lointains» au monde, est décédée mardi à Genève, a indiqué mercredi le Musée Barbier-Mueller. Elle était âgée de 89 ans.

Née le 29 novembre 1929 et fille unique de Josef Mueller, célèbre collectionneur d'art, elle avait épousé en 1954 Jean-Paul Barbier, lui aussi collectionneur et décédé en 2016. «Le père de Monique avait commencé à collectionner très jeune des tableaux, de Cézanne, Matisse, puis dans les années 20, il s'était intéressé aux arts lointains», a souligné Laurence Mattet, directrice du musée.

Son mari avait, lui, constitué dans sa jeunesse une très belle collection d'éditions originales de poésies du 16e siècle. «Lorsqu'il a vu la collection de son beau-père, ça a été la révélation. Il a décidé de continuer à compléter le fond monumental de Josef Mueller», a dit Mme Mattet.

Des dons au Musée Quai Branly

Le père de Monique Barbier-Mueller est décédé trois mois avant l'ouverture en 1977 du musée qui porte les deux noms à Genève. Les époux Barbier-Mueller étaient à la tête de la plus grande collection «d'arts lointains» du monde. «Jean-Paul Barbier n'aimait pas parler d'arts premiers et préférait l'expression 'arts lointains'», se souvient la directrice du musée.

«Monique était elle davantage attirée par l'art contemporain. Elle a été l'amie des frères Giacometti et de l'artiste Jean Tinguely. Mais elle adorait l'Afrique, le Mali et la Côte d'Ivoire notamment».

Elle n'était pas seulement collectionneuse, mais aussi mécène. Elle a ainsi fait des dons à plusieurs musées, en particulier au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac. Son président, Stéphane Martin, lui a rendu hommage mercredi dans un communiqué en rappelant qu'elle et son mari avaient fait «plus de 500 dons» au musée des Arts premiers de Paris. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article