Sacha Briquet : la mort d'un grand comédien

Publié le par Paris Match par Clément Mathieu

Le comédien de cinéma, de théâtre et de télévision s'est éteint au début du mois. Il n'a été retrouvé que plusieurs jours plus tard.

JFPM/DR

JFPM/DR

Il était l’un de ces visages familiers du cinéma français. Sacha Briquet, comédien de cinéma, de théâtre et de télévision est décédé. Alexandre Edouard Albert Briquet, de son vrai nom, s’est éteint à Deauville le 6 juillet, a rapporté son agent à ParisMatch.com. Sacha Briquet n’a été retrouvé à son domicile que plusieurs jours après sa mort. Alertée par des voisins, la police a découvert son corps inerte le 17 juillet, nous a indiqué son agent. Il avait 80 ans.

Sacha Briquet avait 20 ans quand il est apparu pour la première fois sur grand écran en 1950 dans le film de Julien Duvivier «Sous le ciel de Paris». Au cours de la décennie, on le verra sous la direction d'Abel Gance («La tour de Nesle», 1955), de Jean Boyer («Mademoiselle et son gang», «Sénéchal le magnifique», «L'Increvable», 1957), d'Edouard Molinaro («Un témoin dans la ville», 1958), de Gilles GrangierArchimède le clochard», 1959), ou encore de Jean RenoirLe caporal épinglé», 1961).

«Monsieur Travling» de «L'Ile aux enfants»

Claude Chabrol en fera un de ses acteurs fétiches, et emploiera ses talents dans «Les Bonnes femmes», en 1959, «Les godelureaux», en 1960, «Ophélia» et «Landru», en 1962. Jusqu'à la fin de sa carrière, il joue aussi pour Philippe de Broca, Costa-Gavras, Gérard Oury, Claude Miller, Jean-Marie Poiré, ou Claude Miller. Sacha Briquet avait joué Emilio dans «Pédale douce», en 1995. Il avait tourné sous la direction du même réalisateur, Gabriel Aghion, dans « Belle maman», en 1998.

Sacha Briquet a derrière lui une belle carrière sur les planches, entamée en 1952. Il interprété des textes d’Eugène Labiche («Un chapeau de paille d’Italie») ou Georges Feydeau («La puce à l’oreille»). Le comédien a également joué dans la pièce à succès «Folle Amanda» de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy. A la télévision, il s’était illustré dans des séries, comme «Cordier, juge et flic» ou des téléfilms. Mais la génération des années 1970 se rappellera surtout de lui comme «monsieur Albert Travling» dans l'émission «L'Ile aux enfants».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article